La vingtième édition des Gazelles a couronné cette année des entreprises qui se sont distinguées entre 2015 et 2019. Une large part d'entre elles ont déjà figuré à de multiples reprises au palmarès des éditions précédentes. Cet anniversaire confirme leur excellente forme et le dynamisme affichés au fil des années. C'est fin février que la course aux trophées a débuté avec Bruxelles pour s'achever début de ce mois avec le Hainaut. Au total, 44 Gazelles qui ont été mises à l'honneur à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Outre les trois catégories traditionnelles (grandes, moyennes et petites), se sont ajoutées pour ce millésime les Supergazelles, soit les entreprises qui ont enregistré la plus forte croissance ces 20 dernières années.

Au terme de cette course parsemée de prix, ont été décernés les titres d'ambassadrices wallonnes et flamandes dans les trois catégories ainsi que celui de Supergazelle. Vous découvrirez l'ensemble des portraits détaillés des entreprises lauréates dans le Guide des Gazelles Trends-Tendances proposé cette semaine avec votre magazine ou sur notre site. Ce dernier reprend également les classements complets pour toutes les provinces du pays ainsi que pour Bruxelles.

De la Principauté au Hainaut

Vingt entreprises ont été classées dans chacune des trois catégories en Wallonie. Au total, on compte donc 60 Gazelles dont la répartition s'établit à concurrence de 27 liégeoises, 20 hainuyères, huit brabançonnes, trois luxembourgeoises et deux namuroises. Par rapport à 2020, on observe une montée en puissance de la Principauté qui ne comptait alors que 20 représentantes. Le Hainaut (19) et le Luxembourg (trois) demeurent stables. En revanche, le Brabant wallon et la province de Namur perdent respectivement cinq et trois représentantes. La prépondérance liégeoise et hainuyère se marque particulièrement dans la catégorie des petites entreprises où ces deux provinces cannibalisent l'ensemble du classement.

Avec l'entreprise générale Loiseau dans la catégorie des moyennes entreprises et Mertens-Mathy (active dans l'événementiel) dans celle des petites, Liège compte également deux lauréates. La brabançonne Odoo mise à l'honneur dans la catégorie des grandes entreprises complète le trio. Ces trois sociétés succèdent à EASI, Afelio et Wikipower. Pour cette édition anniversaire, la Supergazelle a récompensé la société hainuyère TRBA. Cette dernière est aujourd'hui l'un des principaux acteurs dans le domaine de la construction routière en Wallonie.

BELGAIMAGE
© BELGAIMAGE

Gazelles bruxelloises et flamandes

Absentes du national, les lauréates bruxelloises méritent également d'être citées. Ont été primées cette année Collibra (grande), Manhattn's (moyenne) et Bio Vrac (petite). Collibra est une spin-off de la VUB spécialisée dans le traitement et la gestion de données, et est devenue la première licorne belge, soit une start-up valorisée à plus d'un milliard de dollars. Manhattn's s'est lancée avec succès dans un marché porteur et toujours tendance: le hamburger. Quant à la petite dernière, Bio Vrac, comme son nom l'indique, elle a développé son business dans un créneau également en vogue: le bio et le vrac. Last but not least, n'oublions pas la Supergazelle bruxelloise qui est active dans l'ensemble du pays: Daoust. Cette entreprise familiale a connu une remarquable progression depuis 20 ans en multipliant son chiffre d'affaires par huit.

En Flandre, les trois lauréates sont Galapagos, Skyhaus et Tarzan & Jane. Basée à Malines, la société biopharmaceutique Galapagos réalise le doublé en étant à la fois ambassadrice des grandes entreprises et Supergazelle, témoignant de la forte progression qu'elle a connue dans la seconde moitié des années 2010. Elle a réalisé en 2019 un exercice record avec un chiffre d'affaires de plus de 900 millions d'euros contre 60 en 2015. Ambassadrice des moyennes entreprises, Skyhaus est la dénomination officielle de ML6. Cette société gantoise est active dans un domaine qui fait régulièrement la une: l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique. Enfin, Tarzan & Jane est un parc d'attractions familial situé dans le Limbourg à Zolder, qui, à l'instar de ses collègues, a connu une année 2020 difficile.

Bart Filius, président de Galapagos, PG
Bart Filius, président de Galapagos © PG

Entreprises familiales

Les lauréates de cette vingtième édition illustrent la diversité des secteurs d'activité. La croissance n'est pas l'apanage d'un domaine particulier. Certaines entreprises se développent dans des métiers traditionnels tels que la construction, le transport ou l'agroalimentaire ; d'autres abordent de nouveaux territoires tels que l'industrie 4.0, l'intelligence artificielle ou le développement de plateformes numériques. Fondamentalement, ce qui caractérise d'abord ces entreprises dynamiques est d'abord leurs capacités d'adaptation. Elles courent vite et évitent les obstacles en se remettant en permanence en question. Elles ont également en commun leur solidité et leur stabilité. Ce n'est pas un hasard si la majorité d'entre elles sont des sociétés familiales. Celles-ci s'inscrivent naturellement dans la durée. Et, souvent, l'arrivée des nouvelles générations est un facteur d'innovation et de croissance. Les exemples abondent parmi les lauréates. Que l'on songe à TRBA, Trendy Foods, Groupe François, Thomas & Piron Home, CL Warneton, Wanty, San Mazuin, la Brasserie Caulier, Roberty, Dessert Factory, Graux ou Mertens-Mathy, pour en citer quelques-unes. Elles sont également bien ancrées dans leurs territoires et ont posé progressivement les jalons de leur croissance. Résilientes, elles sont finalement bien armées pour surmonter les crises. Elles l'ont déjà prouvé par le passé, pour les plus anciennes. Gageons que les plus jeunes auront à coeur de prouver, demain, que les Gazelles sont des entreprises compétitives pour qui la croissance est d'abord un moyen de grandir et non une fin en soi.

La vingtième édition des Gazelles a couronné cette année des entreprises qui se sont distinguées entre 2015 et 2019. Une large part d'entre elles ont déjà figuré à de multiples reprises au palmarès des éditions précédentes. Cet anniversaire confirme leur excellente forme et le dynamisme affichés au fil des années. C'est fin février que la course aux trophées a débuté avec Bruxelles pour s'achever début de ce mois avec le Hainaut. Au total, 44 Gazelles qui ont été mises à l'honneur à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Outre les trois catégories traditionnelles (grandes, moyennes et petites), se sont ajoutées pour ce millésime les Supergazelles, soit les entreprises qui ont enregistré la plus forte croissance ces 20 dernières années. Au terme de cette course parsemée de prix, ont été décernés les titres d'ambassadrices wallonnes et flamandes dans les trois catégories ainsi que celui de Supergazelle. Vous découvrirez l'ensemble des portraits détaillés des entreprises lauréates dans le Guide des Gazelles Trends-Tendances proposé cette semaine avec votre magazine ou sur notre site. Ce dernier reprend également les classements complets pour toutes les provinces du pays ainsi que pour Bruxelles. Vingt entreprises ont été classées dans chacune des trois catégories en Wallonie. Au total, on compte donc 60 Gazelles dont la répartition s'établit à concurrence de 27 liégeoises, 20 hainuyères, huit brabançonnes, trois luxembourgeoises et deux namuroises. Par rapport à 2020, on observe une montée en puissance de la Principauté qui ne comptait alors que 20 représentantes. Le Hainaut (19) et le Luxembourg (trois) demeurent stables. En revanche, le Brabant wallon et la province de Namur perdent respectivement cinq et trois représentantes. La prépondérance liégeoise et hainuyère se marque particulièrement dans la catégorie des petites entreprises où ces deux provinces cannibalisent l'ensemble du classement. Avec l'entreprise générale Loiseau dans la catégorie des moyennes entreprises et Mertens-Mathy (active dans l'événementiel) dans celle des petites, Liège compte également deux lauréates. La brabançonne Odoo mise à l'honneur dans la catégorie des grandes entreprises complète le trio. Ces trois sociétés succèdent à EASI, Afelio et Wikipower. Pour cette édition anniversaire, la Supergazelle a récompensé la société hainuyère TRBA. Cette dernière est aujourd'hui l'un des principaux acteurs dans le domaine de la construction routière en Wallonie. Absentes du national, les lauréates bruxelloises méritent également d'être citées. Ont été primées cette année Collibra (grande), Manhattn's (moyenne) et Bio Vrac (petite). Collibra est une spin-off de la VUB spécialisée dans le traitement et la gestion de données, et est devenue la première licorne belge, soit une start-up valorisée à plus d'un milliard de dollars. Manhattn's s'est lancée avec succès dans un marché porteur et toujours tendance: le hamburger. Quant à la petite dernière, Bio Vrac, comme son nom l'indique, elle a développé son business dans un créneau également en vogue: le bio et le vrac. Last but not least, n'oublions pas la Supergazelle bruxelloise qui est active dans l'ensemble du pays: Daoust. Cette entreprise familiale a connu une remarquable progression depuis 20 ans en multipliant son chiffre d'affaires par huit. En Flandre, les trois lauréates sont Galapagos, Skyhaus et Tarzan & Jane. Basée à Malines, la société biopharmaceutique Galapagos réalise le doublé en étant à la fois ambassadrice des grandes entreprises et Supergazelle, témoignant de la forte progression qu'elle a connue dans la seconde moitié des années 2010. Elle a réalisé en 2019 un exercice record avec un chiffre d'affaires de plus de 900 millions d'euros contre 60 en 2015. Ambassadrice des moyennes entreprises, Skyhaus est la dénomination officielle de ML6. Cette société gantoise est active dans un domaine qui fait régulièrement la une: l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique. Enfin, Tarzan & Jane est un parc d'attractions familial situé dans le Limbourg à Zolder, qui, à l'instar de ses collègues, a connu une année 2020 difficile. Les lauréates de cette vingtième édition illustrent la diversité des secteurs d'activité. La croissance n'est pas l'apanage d'un domaine particulier. Certaines entreprises se développent dans des métiers traditionnels tels que la construction, le transport ou l'agroalimentaire ; d'autres abordent de nouveaux territoires tels que l'industrie 4.0, l'intelligence artificielle ou le développement de plateformes numériques. Fondamentalement, ce qui caractérise d'abord ces entreprises dynamiques est d'abord leurs capacités d'adaptation. Elles courent vite et évitent les obstacles en se remettant en permanence en question. Elles ont également en commun leur solidité et leur stabilité. Ce n'est pas un hasard si la majorité d'entre elles sont des sociétés familiales. Celles-ci s'inscrivent naturellement dans la durée. Et, souvent, l'arrivée des nouvelles générations est un facteur d'innovation et de croissance. Les exemples abondent parmi les lauréates. Que l'on songe à TRBA, Trendy Foods, Groupe François, Thomas & Piron Home, CL Warneton, Wanty, San Mazuin, la Brasserie Caulier, Roberty, Dessert Factory, Graux ou Mertens-Mathy, pour en citer quelques-unes. Elles sont également bien ancrées dans leurs territoires et ont posé progressivement les jalons de leur croissance. Résilientes, elles sont finalement bien armées pour surmonter les crises. Elles l'ont déjà prouvé par le passé, pour les plus anciennes. Gageons que les plus jeunes auront à coeur de prouver, demain, que les Gazelles sont des entreprises compétitives pour qui la croissance est d'abord un moyen de grandir et non une fin en soi.