Au début des années 2010, Jerome Vandermeulen part à New York. Il y parcourt durant deux ans les rues de Manhattan avec un food truck, proposant un produit fort apprécié outre-Atlantique: des gaufres belges. Il en profite pour découvrir de l'intérieur la ville qui ne dort jamais. "Il règne à New York une formidable diversité de cuisines et une atmosphère unique, confie-t-il. Son dynamisme et son rythme lui sont vraiment spécifiques. C'est ce caractère que j'ai voulu recréer ici en lançant Manhattn's avec mon frère Philippe." Le duo unit alors ses forces respectives. Issu de la Solvay Business School, Jerome est aux commandes. Passé par l'école hôtelière et de tourisme Spermalie à Bruges, Philippe s'installe aux fourneaux. En octobre 2014, ils ouvrent leur premier Manhattn's avenue Louise à Bruxelles. Au menu: des burgers premium avec de multiples déclinaisons "comme là-bas", par exemple les Empire, Gatsby ou Rockefeller.

Mais la carte proposée dans un cadre new-yorkais, avec une déco "industrielle", ne se limite pas à cet emblème de la cuisine américaine. On y retrouve, entre autres, salades, boissons et desserts concoctés dans l'esprit fast-food de luxe. "Nous nous procurons les meilleurs produits, enchaîne Jerome Vandermeulen. La viande est de l'Irish angus beef et nos pains sont livrés quotidiennement et réalisés de façon artisanale. Nous sommes nous-mêmes une entreprise familiale et artisanale dans l'âme avec l'objectif de toujours proposer la meilleure qualité sept jours sur sept." Une recette qui a pris auprès du public et amené les Vandermeulen brothers à ouvrir un deuxième établissement au centre-ville de Bruxelles. "Nous l'avons inauguré à côté de la Bourse le 13 novembre 2015, jour des attentats de Paris. Les premiers mois ont été difficiles mais cet emplacement a ensuite été un succès, avec une clientèle principalement composée de touristes."

Deuxième burger de Belgique

Ont suivi Anvers en 2017, Merode (Bruxelles) en 2018 et Gand en 2019. Entre 2015 et 2019, tant la marge brute que le personnel ont plus que quadruplé. La première est passée de quelque 800.000 à 3,4 millions d'euros. Le second de 14 à plus de 50 collaborateurs. Une belle croissance qui a subi, à l'image de l'ensemble de l'horeca, un sérieux coup de frein en 2020. "Nous avons pu travailler normalement entre le 8 juin et le 19 octobre, explique Jerome Vandermeulen. Aujourd'hui, seules les adresses Louise et Merode sont ouvertes, pour de la vente à emporter. Cela fonctionne bien: sur la liste des plats les plus commandés via Deliveroo en 2020, notre Empire Cheeseburger s'est classé deuxième en Belgique et 42e dans le monde."

A l'instar de ses confères, Manhattn's espère rouvrir prochainement complètement ses portes et prévoit de se lancer à Paris fin de cette année.

Au début des années 2010, Jerome Vandermeulen part à New York. Il y parcourt durant deux ans les rues de Manhattan avec un food truck, proposant un produit fort apprécié outre-Atlantique: des gaufres belges. Il en profite pour découvrir de l'intérieur la ville qui ne dort jamais. "Il règne à New York une formidable diversité de cuisines et une atmosphère unique, confie-t-il. Son dynamisme et son rythme lui sont vraiment spécifiques. C'est ce caractère que j'ai voulu recréer ici en lançant Manhattn's avec mon frère Philippe." Le duo unit alors ses forces respectives. Issu de la Solvay Business School, Jerome est aux commandes. Passé par l'école hôtelière et de tourisme Spermalie à Bruges, Philippe s'installe aux fourneaux. En octobre 2014, ils ouvrent leur premier Manhattn's avenue Louise à Bruxelles. Au menu: des burgers premium avec de multiples déclinaisons "comme là-bas", par exemple les Empire, Gatsby ou Rockefeller. Mais la carte proposée dans un cadre new-yorkais, avec une déco "industrielle", ne se limite pas à cet emblème de la cuisine américaine. On y retrouve, entre autres, salades, boissons et desserts concoctés dans l'esprit fast-food de luxe. "Nous nous procurons les meilleurs produits, enchaîne Jerome Vandermeulen. La viande est de l'Irish angus beef et nos pains sont livrés quotidiennement et réalisés de façon artisanale. Nous sommes nous-mêmes une entreprise familiale et artisanale dans l'âme avec l'objectif de toujours proposer la meilleure qualité sept jours sur sept." Une recette qui a pris auprès du public et amené les Vandermeulen brothers à ouvrir un deuxième établissement au centre-ville de Bruxelles. "Nous l'avons inauguré à côté de la Bourse le 13 novembre 2015, jour des attentats de Paris. Les premiers mois ont été difficiles mais cet emplacement a ensuite été un succès, avec une clientèle principalement composée de touristes." Ont suivi Anvers en 2017, Merode (Bruxelles) en 2018 et Gand en 2019. Entre 2015 et 2019, tant la marge brute que le personnel ont plus que quadruplé. La première est passée de quelque 800.000 à 3,4 millions d'euros. Le second de 14 à plus de 50 collaborateurs. Une belle croissance qui a subi, à l'image de l'ensemble de l'horeca, un sérieux coup de frein en 2020. "Nous avons pu travailler normalement entre le 8 juin et le 19 octobre, explique Jerome Vandermeulen. Aujourd'hui, seules les adresses Louise et Merode sont ouvertes, pour de la vente à emporter. Cela fonctionne bien: sur la liste des plats les plus commandés via Deliveroo en 2020, notre Empire Cheeseburger s'est classé deuxième en Belgique et 42e dans le monde." A l'instar de ses confères, Manhattn's espère rouvrir prochainement complètement ses portes et prévoit de se lancer à Paris fin de cette année.