Lauréate en 2019 dans la catégorie des petites entreprises tant au niveau provincial que régional, Loiseau réitère l'exploit pour cette vingtième édition dans la catégorie des moyennes entreprises. Une performance d'autant plus remarquable que l'entreprise a moins de 10 ans d'existence. En effet, c'est en août 2013 que Julien Loiseau et sa compagne Caroline Jaco constituent la société à Horion-Hozémont. Depuis, elle n'a cessé d'étendre son rayon d'action et d'étoffer son offre qui se décline essentiellement selon trois axes: déconstruction, terrassement et recyclage. Son déménagement en bord de Meuse au début de l'année dernière, sur le site de Hermalle-sous-Huy (Engis), va lui permettre de poursuivre son expansion avec l'ambition clairement affichée de prochainement débarquer dans la cour des grandes entreprises.

Elle coiffe au poteau la société Wycotec à Alleur, spécialisée en menuiserie métallique, qui progresse de deux places et la brasserie Caulier à Pérulwez qui effectue son entrée dans ce classement en décrochant d'emblée une place sur le podium. Au pied de celui-ci, on retrouve Sortlist, une société wavrienne qui a développé une plateforme de mise en relation entre agences de communication et entreprises. Pointons encore deux luxembourgeoises, l'entreprise de travaux publics et privés Roberty et la société de transport Sud-Fresh, basée à Aubange et deux namuroises, avec Invest-Group Automotive (San Mazuin) et La Cuisine des Champs, ainsi que trois brabançonnes: Sortlist, Algi et intoPIX. Huit liégeoises et cinq hainuyères complètent le tableau.

Fort renouvellement

Le tableau des entreprises moyennes affiche à la fois un fort renouvellement par rapport à l'année précédente (seule Wycotec était présente en 2020) et une belle diversité. Avec la nouvelle méthodologie inaugurée cette année, qui se base sur la valeur ajoutée et non plus sur le chiffre d'affaires, bon nombre d'entreprises sont passées dans la catégorie supérieure, telles qu'Odoo, Wavenet ou Duo Catering. Elles ont ainsi offert l'espace à de nouvelles Gazelles qui ont témoigné de leur dynamisme. Un dynamisme illustré par des sociétés actives dans les secteurs les plus divers.

A la différence des grandes entreprises où l'informatique domine, on retrouve ici des activités aussi diverses que la fabrication d'ensembles mécaniques (Graux), du transport de combustibles (Juba), de la préparation de plats cuisinés bios et locaux (La Cuisine des Champs), du marquage routier (Ets Lambert Marquage), du traitement et de la compression d'images (intoPIX) ou encore du recyclage de métaux (BST Wallonie). Preuve s'il en est que la croissance concerne toute entreprise pour peu qu'elle rencontre son marché et s'y épanouisse.

Comment lire le tableau?

Chaque chiffre reflète la position obtenue par l'entreprise pour chacun des six critères retenus:

  • CP : code postal
  • VA: évolution de la valeur ajoutée en valeur absolue.
  • VA%: évolution de la valeur ajoutée en pourcentage.
  • CF: évolution du cash-flow en valeur absolue.
  • CF%: évolution du cash-flow en pourcentage.
  • EFF: évolution du personnel en valeur absolue.
  • EFF%: évolution du personnel en pourcentage.
  • TOT: total des positions obtenues.
Lauréate en 2019 dans la catégorie des petites entreprises tant au niveau provincial que régional, Loiseau réitère l'exploit pour cette vingtième édition dans la catégorie des moyennes entreprises. Une performance d'autant plus remarquable que l'entreprise a moins de 10 ans d'existence. En effet, c'est en août 2013 que Julien Loiseau et sa compagne Caroline Jaco constituent la société à Horion-Hozémont. Depuis, elle n'a cessé d'étendre son rayon d'action et d'étoffer son offre qui se décline essentiellement selon trois axes: déconstruction, terrassement et recyclage. Son déménagement en bord de Meuse au début de l'année dernière, sur le site de Hermalle-sous-Huy (Engis), va lui permettre de poursuivre son expansion avec l'ambition clairement affichée de prochainement débarquer dans la cour des grandes entreprises. Elle coiffe au poteau la société Wycotec à Alleur, spécialisée en menuiserie métallique, qui progresse de deux places et la brasserie Caulier à Pérulwez qui effectue son entrée dans ce classement en décrochant d'emblée une place sur le podium. Au pied de celui-ci, on retrouve Sortlist, une société wavrienne qui a développé une plateforme de mise en relation entre agences de communication et entreprises. Pointons encore deux luxembourgeoises, l'entreprise de travaux publics et privés Roberty et la société de transport Sud-Fresh, basée à Aubange et deux namuroises, avec Invest-Group Automotive (San Mazuin) et La Cuisine des Champs, ainsi que trois brabançonnes: Sortlist, Algi et intoPIX. Huit liégeoises et cinq hainuyères complètent le tableau. Le tableau des entreprises moyennes affiche à la fois un fort renouvellement par rapport à l'année précédente (seule Wycotec était présente en 2020) et une belle diversité. Avec la nouvelle méthodologie inaugurée cette année, qui se base sur la valeur ajoutée et non plus sur le chiffre d'affaires, bon nombre d'entreprises sont passées dans la catégorie supérieure, telles qu'Odoo, Wavenet ou Duo Catering. Elles ont ainsi offert l'espace à de nouvelles Gazelles qui ont témoigné de leur dynamisme. Un dynamisme illustré par des sociétés actives dans les secteurs les plus divers. A la différence des grandes entreprises où l'informatique domine, on retrouve ici des activités aussi diverses que la fabrication d'ensembles mécaniques (Graux), du transport de combustibles (Juba), de la préparation de plats cuisinés bios et locaux (La Cuisine des Champs), du marquage routier (Ets Lambert Marquage), du traitement et de la compression d'images (intoPIX) ou encore du recyclage de métaux (BST Wallonie). Preuve s'il en est que la croissance concerne toute entreprise pour peu qu'elle rencontre son marché et s'y épanouisse.