Des "milliers d'emplois" touchés au Canada par l'antidumping américain

27/06/17 à 17:55 - Mise à jour à 17:56

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre Justin Trudeau a déploré mardi la décision des Etats-Unis d'imposer des taxes antidumping sur le bois de construction canadien qui auront un impact sur des "milliers d'emplois".

Lundi, le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross avait décrété une taxe aux importations de bois à hauteur des prix de dumping pratiqués par les industriels canadiens, soit entre 4,59% et 7,72%. Cette taxe est venue alourdir des droits compensateurs ("countervailing duties") appliqués fin avril et les entreprises canadiennes doivent donc payer des droits de douane au total de 17,41% à 30,88%. Sans vouloir attiser la guerre commerciale avec les Etats-Unis, Justin Trudeau a déclaré être "bien plus centré sur une approche constructive afin d'arriver à une entente" avec les Américains. Ceci étant dit, le conflit sur le bois de construction "reste un dossier qui touche des milliers d'emplois dans des petites communes à travers le Canada", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. "Nous allons continuer à travailler étroitement avec le gouvernement américain (...) tout au long de l'été et nous espérons arriver à un accord sur un certain nombre de dossiers en cours, y compris le bois de construction", a dit M. Trudeau. Outre le bois, la guerre commerciale touche aussi des entreprises comme le constructeur aéronautique Bombardier visé par une enquête antidumping réclamée par l'Américain Boeing. En retour, le gouvernement canadien menace de supprimer ses contrats avec le constructeur américain, notamment une commande de 18 chasseurs Super Hornet. Le président Donald Trump a également décrété la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), en vigueur depuis 1994 avec le Mexique et le Canada. Cette renégociation devrait démarrer en août. (Belga)

Nos partenaires