Finalement, le gouvernement en affaires courantes a décidé samedi, de proposer la candidature de Didier Reynders (MR) à Ursula von der Leyen, la présidente de la future Commission, pour faire partie du prochain exécutif européen au nom de la Belgique. Cette désignation fait suite à de longs palabres qui ont vu s'opposer les constitutionnalistes les plus éminents du pays (un gouvernement en affaires courantes peut-il procéder à une telle nomination ? ) et les partis politiques jouer leur petit jeu habituel alors qu'aucune négociation fédérale ne semble se mettre en place. Selon toute vraisemblance, vu sa stature, Didier Reynders devrait recevoirn un poste en rapport avec son passé ministériel : finances, affaires étrangères, etc.