La tablette de Microsoft sous Windows 8, Surface, est un échec, cette fois c'est clair. Au moins un échec financier. Dans un document de Bourse, Microsoft révèle que les revenus provenant de ses tablettes Surface RT et Surface Pro, depuis leur lancement jusqu'à fin juin, représentent 853 millions de dollars.

Les volumes ne sont pas communiqués mais l'entreprise a annoncé récemment une baisse du prix de la Surface RT de 30% pour redresser les ventes, conduisant à une dépréciation des stocks de 900 millions... soit plus que le chiffre d'affaires total engrangé jusqu'ici.

Des résultats loin d'être à la hauteur des attentes de Microsoft, qui a reconnu avoir fabriqué trop d'unités, et du colossal budget de communication consenti pour le lancement de Windows 8.

La tablette de Microsoft sous Windows 8, Surface, est un échec, cette fois c'est clair. Au moins un échec financier. Dans un document de Bourse, Microsoft révèle que les revenus provenant de ses tablettes Surface RT et Surface Pro, depuis leur lancement jusqu'à fin juin, représentent 853 millions de dollars. Les volumes ne sont pas communiqués mais l'entreprise a annoncé récemment une baisse du prix de la Surface RT de 30% pour redresser les ventes, conduisant à une dépréciation des stocks de 900 millions... soit plus que le chiffre d'affaires total engrangé jusqu'ici. Des résultats loin d'être à la hauteur des attentes de Microsoft, qui a reconnu avoir fabriqué trop d'unités, et du colossal budget de communication consenti pour le lancement de Windows 8.