Lors de cette 99e édition du Brussels Motor Show, les visiteurs auront la possibilité de découvrir une offre tout à fait représentative des marques actives sur le marché belge, assure la Febiac. "Dès le lancement des préparatifs (...), nous avons établi comme condition sine qua non de réunir une majorité représentative de marques automobiles et utilitaires légers actives sur le marché belge", explique Andreas Cremer, administrateur délégué de la Fédération, organisatrice de l'événement. L'édition 2022 regroupera en effet des exposants qui, ensemble, totalisent près de 70% des parts de marché annuelles du secteur automobile en Belgique. En outre, avec déjà 50 marques automobiles et utilitaires légers représentées, le prochain Salon de l'Auto proposera au grand public une palette d'exposants plus large que lors de sa dernière édition 2020, qui avait réuni 39 marques automobiles dans son exposition générale. La liste des participants, dont certains sont nouveaux, n'est d'ailleurs pas encore définitive. Depuis 2020, le développement technologique s'est poursuivi. "De nombreux nouveaux modèles, de nouvelles technologies mais aussi de nombreux nouveaux acteurs sont arrivés sur le marché. Ceux-ci recherchent de la visibilité et notre Brussels Motor Show constitue pour eux la vitrine idéale", abonde Pierre Lalmand, directeur de l'événement. "Et si certaines marques manquent encore à l'appel, soyez assurés que nous poursuivons le dialogue et que notre porte reste toujours ouverte à ceux qui voudraient encore nous rejoindre", conclut-il. En septembre, le groupe importateur D'Ieteren, qui distribue en Belgique les marques du groupe VW (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Porsche, Lamborghini, Bentley et Bugatti) avait en effet fait savoir qu'il ne participerait pas au prochain Salon de l'Auto, menaçant la tenue de cette 99e édition. Une incertitude avait également pesé sur le groupe Stellantis (Peugeot, Fiat, Opel et Citroën), qui avait finalement décidé d'en être. (Belga)

Lors de cette 99e édition du Brussels Motor Show, les visiteurs auront la possibilité de découvrir une offre tout à fait représentative des marques actives sur le marché belge, assure la Febiac. "Dès le lancement des préparatifs (...), nous avons établi comme condition sine qua non de réunir une majorité représentative de marques automobiles et utilitaires légers actives sur le marché belge", explique Andreas Cremer, administrateur délégué de la Fédération, organisatrice de l'événement. L'édition 2022 regroupera en effet des exposants qui, ensemble, totalisent près de 70% des parts de marché annuelles du secteur automobile en Belgique. En outre, avec déjà 50 marques automobiles et utilitaires légers représentées, le prochain Salon de l'Auto proposera au grand public une palette d'exposants plus large que lors de sa dernière édition 2020, qui avait réuni 39 marques automobiles dans son exposition générale. La liste des participants, dont certains sont nouveaux, n'est d'ailleurs pas encore définitive. Depuis 2020, le développement technologique s'est poursuivi. "De nombreux nouveaux modèles, de nouvelles technologies mais aussi de nombreux nouveaux acteurs sont arrivés sur le marché. Ceux-ci recherchent de la visibilité et notre Brussels Motor Show constitue pour eux la vitrine idéale", abonde Pierre Lalmand, directeur de l'événement. "Et si certaines marques manquent encore à l'appel, soyez assurés que nous poursuivons le dialogue et que notre porte reste toujours ouverte à ceux qui voudraient encore nous rejoindre", conclut-il. En septembre, le groupe importateur D'Ieteren, qui distribue en Belgique les marques du groupe VW (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Porsche, Lamborghini, Bentley et Bugatti) avait en effet fait savoir qu'il ne participerait pas au prochain Salon de l'Auto, menaçant la tenue de cette 99e édition. Une incertitude avait également pesé sur le groupe Stellantis (Peugeot, Fiat, Opel et Citroën), qui avait finalement décidé d'en être. (Belga)