Le ministère public veut ainsi coordonner les différents dossiers ouverts en Belgique après la révélation du scandale.

Une plainte avait déjà été déposée à Bruxelles pour escroquerie, pratiques commerciales trompeuses et déloyales, faux et usage de faux et fraude informatique.

Une première audience, à laquelle Volkswagen Allemagne a été convoqué, se tiendra le 16 mars devant le tribunal de première instance de Bruxelles.

Le ministère public veut ainsi coordonner les différents dossiers ouverts en Belgique après la révélation du scandale.Une plainte avait déjà été déposée à Bruxelles pour escroquerie, pratiques commerciales trompeuses et déloyales, faux et usage de faux et fraude informatique. Une première audience, à laquelle Volkswagen Allemagne a été convoqué, se tiendra le 16 mars devant le tribunal de première instance de Bruxelles.