L'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles, lui, gagnait 2,5% vers 9h30, pour repasser au-dessus des 3.000 points.

La Bourse de Paris a ouvert en bondissant de 3,3%, la Bourse de Francfort de 3,65% et celle de Londres de 3,09%, malgré l'annonce, lundi soir, de l'admission du Premier ministre Boris Johnson, malade du Covid-19, aux soins intensifs.

La Bourse de Tokyo finit en hausse de 2%

La Bourse de Tokyo a fini sur un gain de 2% mardi, surfant sur de premiers signes d'accalmie de la pandémie de Covid-19 en Europe, tandis que le gouvernement japonais a annoncé un plan record de soutien à l'économie nationale. L'indice vedette Nikkei a clôturé en hausse de 2,01% à 18.950,18 points, après avoir gagné plus de 3% en début de séance. L'indice élargi Topix s'est apprécié de 1,96% à 1.403,21 points.

Cependant ce soulagement pourrait être de courte durée, car la décrue du nombre de morts liés au Covid-19 qui commençait à être observée en Europe ne s'est pas confirmée partout lundi, le bilan étant reparti à la hausse en Italie et en France notamment. Par ailleurs, la situation s'aggrave toujours aux Etats-Unis, où le cap des 10.000 morts a été franchi.

Quant à l'état d'urgence au Japon, qui devrait être déclaré par le Premier ministre Shinzo Abe dès ce mardi pour sept régions dont Tokyo et Osaka, il n'effrayait plus les investisseurs qui avaient largement anticipé cette décision la semaine dernière.

Le choc devrait néanmoins être rude pour l'économie japonaise, sachant que Tokyo et sa grande banlieue pèsent environ un tiers du produit intérieur brut (PIB) national.

Pour amortir l'impact, M. Abe a aussi promis lundi soir un plan d'aide historique de 108.000 milliards de yens (915 milliards d'euros), largement supérieur aux attentes.

Tous les secteurs sur le Nikkei ont fini dans le vert, notamment les nouvelles technologies, l'immobilier et les matériaux.

Le marché pétrolier, qui avait rechuté lundi, est reparti à la hausse mardi en Asie: vers 06H40 GMT le prix du baril de brut américain WTI s'appréciait de 2,88% à 26,83 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 2,48% à 33,87 dollars.

afp-belga

L'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles, lui, gagnait 2,5% vers 9h30, pour repasser au-dessus des 3.000 points. La Bourse de Paris a ouvert en bondissant de 3,3%, la Bourse de Francfort de 3,65% et celle de Londres de 3,09%, malgré l'annonce, lundi soir, de l'admission du Premier ministre Boris Johnson, malade du Covid-19, aux soins intensifs.La Bourse de Tokyo finit en hausse de 2%La Bourse de Tokyo a fini sur un gain de 2% mardi, surfant sur de premiers signes d'accalmie de la pandémie de Covid-19 en Europe, tandis que le gouvernement japonais a annoncé un plan record de soutien à l'économie nationale. L'indice vedette Nikkei a clôturé en hausse de 2,01% à 18.950,18 points, après avoir gagné plus de 3% en début de séance. L'indice élargi Topix s'est apprécié de 1,96% à 1.403,21 points. Cependant ce soulagement pourrait être de courte durée, car la décrue du nombre de morts liés au Covid-19 qui commençait à être observée en Europe ne s'est pas confirmée partout lundi, le bilan étant reparti à la hausse en Italie et en France notamment. Par ailleurs, la situation s'aggrave toujours aux Etats-Unis, où le cap des 10.000 morts a été franchi. Quant à l'état d'urgence au Japon, qui devrait être déclaré par le Premier ministre Shinzo Abe dès ce mardi pour sept régions dont Tokyo et Osaka, il n'effrayait plus les investisseurs qui avaient largement anticipé cette décision la semaine dernière. Le choc devrait néanmoins être rude pour l'économie japonaise, sachant que Tokyo et sa grande banlieue pèsent environ un tiers du produit intérieur brut (PIB) national. Pour amortir l'impact, M. Abe a aussi promis lundi soir un plan d'aide historique de 108.000 milliards de yens (915 milliards d'euros), largement supérieur aux attentes. Tous les secteurs sur le Nikkei ont fini dans le vert, notamment les nouvelles technologies, l'immobilier et les matériaux. Le marché pétrolier, qui avait rechuté lundi, est reparti à la hausse mardi en Asie: vers 06H40 GMT le prix du baril de brut américain WTI s'appréciait de 2,88% à 26,83 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 2,48% à 33,87 dollars.afp-belga