"La lutte contre le coronavirus a un impact notoire sur les entreprises belges, notamment sur leur cash-flow et leurs besoins de financement", constate le ministre des Finances.

Nombre d'entreprises et indépendants solliciteront dès lors auprès de leur banque, dans les jours et semaines à venir, un report temporaire de paiement ou un crédit-pont.

"Le solide bilan de nos banques belges et le système de garanties qui va être instauré, permettront d'apporter une réponse forte aux défis de trésorerie auxquels font face nos entreprises", promet M. De Croo.

La crise du coronavirus entraînera aussi de lourdes pertes pour les entreprises, ce qui érodera inévitablement leur base de capitaux. C'est pourquoi le ministre des Finances a également demandé à la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI) d'élaborer une initiative spécifiquement axée sur le renforcement des capitaux et donc de la solvabilité des entreprises touchées.

"Cette initiative devra s'adresser aux entreprises qui constituent directement ou indirectement une part essentielle de notre tissu économique. Cela permettra de ré-assainir plus rapidement la base économique", justifie le ministre, cité dans un communiqué.

"La lutte contre le coronavirus a un impact notoire sur les entreprises belges, notamment sur leur cash-flow et leurs besoins de financement", constate le ministre des Finances. Nombre d'entreprises et indépendants solliciteront dès lors auprès de leur banque, dans les jours et semaines à venir, un report temporaire de paiement ou un crédit-pont. "Le solide bilan de nos banques belges et le système de garanties qui va être instauré, permettront d'apporter une réponse forte aux défis de trésorerie auxquels font face nos entreprises", promet M. De Croo. La crise du coronavirus entraînera aussi de lourdes pertes pour les entreprises, ce qui érodera inévitablement leur base de capitaux. C'est pourquoi le ministre des Finances a également demandé à la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI) d'élaborer une initiative spécifiquement axée sur le renforcement des capitaux et donc de la solvabilité des entreprises touchées. "Cette initiative devra s'adresser aux entreprises qui constituent directement ou indirectement une part essentielle de notre tissu économique. Cela permettra de ré-assainir plus rapidement la base économique", justifie le ministre, cité dans un communiqué.