"si on s'attaque aux chauffeurs routiers, on s'attaque à tous les travailleurs"

09/10/12 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Trends-Tendances

(Belga) "Si on s'attaque aux chauffeurs routiers, on s'attaque aux taxis, aux travailleurs dans le secteur du déménagement et dès lors à tous les travailleurs", a déclaré mardi en milieu de matinée, Roberto Parrillo, président de la section transport routier de la fédération européenne des travailleurs du secteur du transport (ETF), place du Luxembourg à Bruxelles, dans le cadre d'une manifestation européenne du secteur contre le dumping social.

"si on s'attaque aux chauffeurs routiers, on s'attaque à tous les travailleurs"

"Que tous les travailleurs du secteur aient des conditions de travail respectueuses de l'égalité, de la dignité et de la sécurité", a déclaré Roberto Parrillo, devant environ 500 militants de neuf pays européens, selon une première estimation de la police. Une enquête réalisée durant quatre années montre notamment que 95 pc des chauffeurs non-résidents sont victimes de conditions salariales désastreuses en raison de leur nationalité, que 85 pc des non-résidents cuisinent et mangent dans leur camion et une majorité sont payés au kilomètre, selon Roberto Parrillo. Pour lui, si on s'attaque aux travailleurs du transport, on vise dès lors tous les travailleurs. Même son de cloche du côté de la Confédération française démocratique du travail (CFDT). "Nous sommes là pour défendre nos emplois et l'avenir de la profession", a souligné Milorad Sugic, secrétaire fédéral. "Nous sommes victimes de la concurrence déloyale des pays de l'Est qui nous tuent à petit feu", a-t-il conclu. Entre 700 et 1.000 chauffeurs de neuf pays européens étaient attendus pour cette manifestation. (MUA)

Nos partenaires