Hausse du chômage en Wallonie et à Bruxelles

07/11/12 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Source: Trends-Tendances

Le chômage wallon et bruxellois est en légère hausse pour le mois d'octobre dernier.

Hausse du chômage en Wallonie et à Bruxelles

© Thinkstock

D'ici avril prochain, le nombre de chômeurs se hisserait de plus en plus vers le pic historique de 111.000 unités observé en septembre 2010 à Bruxelles, indique le dernier baromètre conjoncturel d'octobre diffusé mercredi par l'Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA). Ce document, qui analyse les chiffres des deux premiers trimestres de l'année en cours, indique la poursuite de l'affaiblissement graduel de l'activité économique bruxelloise amorcé en 2011.

L'indicateur de retournement conjoncturel calculé par l'IBSA, qui permet de déceler les changements de régime conjoncturel dès que ceux-ci surviennent, est à nouveau passé dans le rouge en septembre alors qu'il était dans le vert depuis le mois de février.

La croissance du PIB bruxellois serait nulle pour l'année 2012 alors que le PIB national enregistrerait une légère baisse (-0,1%).

Les indicateurs conjoncturels de l'IBSA indiquent par ailleurs que les branches industrielles et celles qui y sont directement liées (commerce de gros et transport), montrent un net repli depuis le début de l'année. La construction et les autres branches de services semblent plus épargnées jusqu'au mois de juin.

Toutefois, précise l'IBSA dans le baromètre, les informations issues des enquêtes de conjoncture disponibles jusqu'au mois de septembre montrent des signes d'essoufflements dans l'ensemble des activités.

A partir de 2013, l'activité économique à Bruxelles devrait se redresser légèrement avec une progression de 0,7% du PIB, comparable à la moyenne nationale.

Mi-2012, la Région bruxelloise accueillait 86.414 entreprises. La croissance de ce nombre a dépassé les 3% en glissement annuel, durant les deux premiers trimestres 2012, soit un rythme nettement plus rapide que la moyenne nationale.

On s'attend à très peu de création d'emplois dans les prochains mois, pas assez en tout cas pour absorber la forte hausse de la population en âge de travailler, à Bruxelles.

Le chômage wallon en légère hausse en octobre sur base annuelle

Fin octobre, la Wallonie comptait 194.419 demandeurs d'emploi demandeurs d'allocations et 24.965 jeunes en stage d'insertion, soit un total de 219.384 personnes, représentant 14% de la population active, a annoncé mercredi le Forem. On dénombrait en outre 20.462 demandeurs d'emploi inscrits obligatoirement et 11.516 demandeurs d'emploi inscrits librement pour un total de 251.362 demandeurs d'emploi inoccupés.

Par rapport au mois de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi demandeurs d'allocations et de jeunes en stage d'insertion a diminué de 3,1%, soit 7.115 unités de moins.

Toutefois, le chômage wallon est en hausse à un an d'écart, avec 2.822 demandeurs d'emploi en plus (+1,3%) qu'en octobre 2011.

En octobre 2012, le Forem a géré 12.353 offres, soit une baisse de 6,3% par rapport à octobre 2011.

Le marché de l'emploi a stagné au 1er semestre

Le nombre de personnes occupées et le nombre de chômeurs sont restés pratiquement inchangés au premier semestre 2012, par rapport aux six premiers mois de 2011, selon les derniers résultats de l'enquête sur les forces de travail publiés mercredi par le SPF Economie. "La reprise de l'emploi depuis la crise économique de 2008 se fait donc toujours attendre", constate l'enquête. Près de 4,513 millions de personnes âgées de 15 ans et plus étaient au travail au premier semestre 2012 en Belgique. "Il s'agit d'une hausse minime par rapport à la même période l'an dernier (+0,3%), qui pourrait aussi bien être due à des fluctuations de l'échantillon. Il est dès lors plus correct de parler d'une stabilisation de l'emploi", souligne dans un communiqué la Direction générale Statistique et Information économique.

L'évolution la plus marquante concerne l'emploi des plus de 50 ans, celui-ci augmentant de 41.000 unités (+3,7%). Par contre, le nombre de personnes occupées recule légèrement parmi les jeunes (-1,5%) et parmi les 25-49 ans (-0,7%).

Le nombre de chômeurs est quant à lui passé de 332.000 au premier semestre 2011 à 344.000 au premier semestre 2012 (+3,7%). Le nombre de chômeurs est en progression à Bruxelles (+3.000 unités) et en Région wallonne (+11.000) mais en léger recul en Flandre (-1.000).

Cette stagnation de l'emploi a pour conséquence que "la Belgique reste pour le moment nettement en dessous de ses objectifs nationaux de la stratégie 'Europe 2020'", note encore l'enquête.

Ainsi, la Belgique affiche un taux d'emploi de 67,1% au premier semestre 2012 parmi les 20-64 ans alors que l'objectif fixé est un taux de 73,2% d'ici 2020.

Le deuxième objectif, qui fixe à 50% la proportion des 55-64 ans au travail en 2020, est également loin d'être atteint, notre pays atteignant 39,4% au premier semestre 2012.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires