Des officines et un sens des affaires

13/09/11 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Trends-Tendances

Gestionnaire des pharmacies Servais, réseau indépendant de 10 officines dans le Brabant wallon et le Namurois, Emmanuelle Servais, pharmacienne de formation, a toujours voulu être chef d'entreprise.

Des officines et un sens des affaires

"Mes parents n'étaient pas pharmaciens, témoigne Emmanuelle Servais. J'ai entrepris ces études avec l'idée de devenir chef d'entreprise." Possédant un diplôme de chimiste, elle commence par enseigner. Une fois mère de famille, elle entreprend des études de pharmacie et en 1993, elle rachète une première officine à Bruxelles, qu'elle revendra plus tard. En 1999, son mari la rejoint dans la société. "Evidemment, on parle encore boulot après notre journée ! Gestion du personnel, des stocks, investissements, tout cela me passionne ! J'aime surtout gérer les ressources humaines. En 2012, nous allons engager le centième collaborateur. Les gens sont heureux de travailler chez nous." Aujourd'hui, on dénombre 10 pharmacies Servais.

La femme d'affaires est attentive aux moindres détails pour attirer et fidéliser les clients. "Nos pharmacies, le plus souvent dotées de parkings, sont vastes et avec un beau merchandising. Nous avons travaillé notre image avec une société de branding. Nous voulons créer des lieux professionnels et agréables en rapport avec le bien-être." Pour elle, le métier de pharmacien doit dépasser la délivrance de médicaments. "Les gens doivent trouver dans une pharmacie tout ce qui touche à leur santé et leur forme, qu'il s'agisse de soins classiques, alternatifs ou cosmétiques. Nos pharmaciens sont formés en continu en matière d'aromathérapie ou d'homéopathie. Des esthéticiennes travaillent aussi chez nous et nous disposons de notre propre laboratoire homéopathique et de production cosmétique."

Si de nombreuses pharmacies sont à vendre en Wallonie, Emmanuelle Servais préfère continuer à s'étendre en Brabant wallon et en région namuroise. "Nous sommes en train de faire construire des bureaux à Wavre. Nous avons engagé plusieurs personnes, y compris à la communication et au marketing." Pourtant, ce n'est pas toujours évident de s'étendre ainsi : "Les rachats de pharmacies constituent des budgets importants. Il faut se battre pour que les banques nous fassent confiance".

Son souhait ? "Continuer à développer l'entreprise en faisant appel à des investisseurs externes. Deux importants projets d'acquisition devraient nous mener à 12 officines. Je n'ai pas peur du risque. J'en ai pris, cela s'est bien passé et m'a permis d'évoluer."

Mère de trois grands enfants, Emmanuelle Servais se défoule en randonnant en montagne et en famille et en pratiquant la marche nordique.

JACQUELINE REMITS

CARTE DE VISITE

Fonction : administrateur gérant de la sprl Pharmacies Servais

Temps libres : famille, randonnée en montagne, marche nordique, aquagym

En savoir plus sur:

Nos partenaires