Les employés d'IKEA dénoncent les conditions de travail dans certains pays

18/06/13 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une action de sensibilisation sera menée ce mercredi dans les magasins IKEA du monde entier pour dénoncer les conditions de travail des employés de l'entreprise suédoise dans plusieurs pays, indique mardi la CNE dans un communiqué de presse. Cette action n'aura cependant pas d'impact sur le travail dans les magasins belges, assure le syndicat.

Les employés d'IKEA dénoncent les conditions de travail dans certains pays

A l'initiative de l'Alliance mondiale UNI (syndicat international du commerce), les délégués CNE et SETCa distribueront des tracts au personnel des six magasins IKEA en Belgique pour les informer des conditions de travail pénibles dans d'autres pays. Les syndicats déplorent notamment que le géant suédois de l'ameublement "oublie ses valeurs" en s'éloignant de son siège. "Le dialogue social est relativement bon en Suède mais on se rend compte que plus on s'en éloigne, plus on oublie le respect des droits des travailleurs", regrette Jacqueline Stevens, secrétaire permanente CNE. Selon le syndicat, le personnel russe preste des semaines de 60 heures et les employés syndiqués en Turquie sont victimes de mesures punitives, de licenciements abusifs ou encore de pressions. Les syndicats souhaitent donc la signature d'un accord mondial, qui encadrerait et protégerait les droits des travailleurs. "Nous voulons que chaque emploi chez IKEA, peut importe sa localisation, soit un bon emploi", ajoute Jacqueline Stevens. "L'enseigne doit faire preuve de cohérence dans ses relations avec les partenaires sociaux." Une autre action pourrait d'ailleurs suivre en automne. L'entreprise suédoise dispose de 361 magasins dans le monde dont six en Belgique, à Arlon, Hognoul, Anderlecht, Zaventem, Gand et Wilrijk. (Belga)

Nos partenaires