Concurrence: Bruxelles ouvre une enquête sur Google

24/02/10 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Trends-Tendances

Un moteur de recherche juridique français et deux comparateurs de prix ont porté plainte contre le moteur de recherche. La Commission européenne va examiner les pratiques commerciales de Google pour déterminer si elles sont anti-concurrentielles.

Concurrence: Bruxelles ouvre une enquête sur Google

© PG

Commission européenne a été saisie par trois sites concernant ses pratiques commerciales. Les plaintes ont été déposées par le moteur de recherche juridique français ejustice.fr, et les comparateurs de prix Foundem et Ciao (filiale de Microsoft). Les deux premiers affirment que Google rétrograde leur site dans ses résultats de recherche car ils sont des concurrents directs de celui-ci. Ciao dénonce quant à lui les conditions de son contrat avec Google, selon lequel il affiche des liens sponsorisés à côté de ses résultats de recherche, dans le cadre du programme Adsense. Le comparateur cherche à casser ce contrat depuis qu'il a été racheté par Microsoft, qui offre un programme publicitaire concurrent, en 2008. Ciao avait tout d'abord porté l'affaire devant l'autorité de la concurrence allemande.

Google précise dans une note sur son blog officiel que Foundem est lui aussi affilié à Microsoft via Icomp, une organisation de promotion de la concurrence sur internet, dont Foundem est membre et qui est en partie financée par Microsoft.

Google se défend par ailleurs en expliquant que certains moteurs de recherche verticaux, tels qu'Expedia pour le voyage ou Moneysupermarket pour l'assurance et le crédit, se classent très bien dans ses résultats de recherche. Certes, ils n'entretiennent aucun rapport avec Microsoft...

Les enquêtes sur Google, pour pratiques anticoncurrentielles ou abus de position dominante, se multiplient ces temps-ci. En France notamment, sur les questions de publicité, ou encore aux Etats-Unis autour de Google Books et du rachat d'AdMob.

Trends.be, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires