Une privatisation du rail est-elle inéluctable ?

28/09/17 à 09:50 - Mise à jour à 16:01
Du Trends-Tendances du 21/09/17

La mise en concurrence de la SNCB n'est guère populaire mais elle est inévitable car l'Union européenne a mis en place la libéralisation des transports nationaux de passagers. Des trains commerciaux pourraient rouler sur nos rails à partir de 2020. Le gouvernement tente de jouer la montre jusqu'en 2033. Mais après... ?

L'idée d'une privatisation de la SNCB, lancée par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, a rapidement été balayée. A la fois par le Premier ministre, Charles Michel, et par le ministre de la Mobilité, François Bellot. Pourtant, la question mérite d'être posée. Mais pas vraiment pour le montant que l'Etat pourrait tirer de la SNCB : cette dernière est en effet lourdement endettée (2,88 milliards d'euros) et affiche des fonds propres négatifs à hauteur de 357 millions d'euros (données consolidées pour 2016).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos