Dexia en baisse : les Régions au secours des communes ?

05/05/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Trends-Tendances

Les communes belges qui avaient souscrit à l'augmentation de capital du Holding Communal, étaient en droit d'attendre 32 millions d'euros de dividende cette année. Problème : l'action Dexia ayant dévissé, la manne a quasiment dégonflé de moitié.

Dexia en baisse : les Régions au secours des communes ?

© Belga

Le dividende réduit que le Holding Communal entend octroyer aux communes belges qui ont participé à son augmentation de capital en 2009, représente pour ces dernières une perte de revenus de quelque 15 millions d'euros. Il ne s'agit cependant que d'une perte provisoire puisque le solde sera payé ultérieurement, a précisé mercredi le Holding Communal, l'un des principaux actionnaires de Dexia.

Pour rappel, ce sont quelque 250 millions d'euros qui ont été versés par les communes belges, qui auraient dès lors dû percevoir un dividende de 32 millions d'euros. Elles ne recevront finalement que 17 millions, le solde devant être versé dès que le Holding en aura les moyens, selon l'union des villes et des communes flamandes.

"C'est une très mauvaise surprise pour les communes qui étaient en droit d'attendre un dividende de 13 % pendant 10 ans, comme convenu à l'époque avec la Région wallonne", a pour sa part commenté Jacques Gobert, le président de l'Union des villes et des communes de Wallonie. Selon ce dernier, la perte pour les communes wallonnes s'élève à quelque 5 millions d'euros, celles-ci ne se voyant finalement octroyer que 7 millions d'euros, au lieu des 12,65 millions prévus. "Nous allons solliciter le gouvernement wallon pour qu'il compense cette perte", a ajouté Jacques Gobert.

C'est l'assemblée générale du Holding Communal, prévue le 25 mai, qui devra se prononcer sur la proposition du conseil d'administration.

Dexia : l'exécutif wallon examine des mesures pour aider communes en difficulté

Le gouvernement wallon examine les mesures à prendre pour aider, si besoin était, les communes qui seraient en difficulté après la réduction du dividende que leur versera le Holding Communal. Paul Furlan, ministre des Affaires intérieures, a pris l'initiative de convoquer une réunion intercabinets sur le sujet, a indiqué mercredi le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, en réponse à des questions d'actualité de Jean-Luc Crucke (MR), Marc Bolland (PS) et Manu Disabato (Ecolo).

Jean-Claude Marcourt, qui répondait au nom de Paul Furlan, absent, a dit son inquiétude à l'égard de la situation du Holding Communal, pas tant pour cette année mais plutôt pour les années qui viennent.

Devant les critiques de l'opposition MR sur l'attitude du gouvernement wallon, qui a incité les communes à souscrire à l'augmentation du capital du Holding, le ministre a fait remarquer que non seulement la situation du Holding serait pire si elles n'avaient pas souscrit, mais également celle de l'ensemble des pouvoirs locaux.

"Ce qui serait catastrophique, c'est que la situation perdure", a fait remarquer pour sa part Marc Bolland. Et de s'interroger sur la promesse d'un rendement de 13 % faite lors de l'augmentation de capital : "Ce qui aurait été surprenant, c'est que Dexia tienne sa promesse !"

Le député socialiste s'est inquiété, à la lecture du plan pluriannuel du Holding Communal, notamment en raison de l'absence d'un "plan B", c'est-à-dire ce qu'il ferait si l'action ne remontait pas au-dessus d'un certain niveau.

Baisse du dividende du Holding Communal : la Région bruxelloise est en position d'attente

La Région bruxelloise ne prendra aucune décision quant à une éventuelle compensation de la baisse du dividende du Holding Communal au profit des communes sans avoir examiné l'évolution de sa propre situation financière, a affirmé jeudi Charles Picqué, ministre-président bruxellois.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires