Action syndicale pour adoption d'une directive protégeant les travailleurs de la coiffure

29/10/13 à 14:37 - Mise à jour à 14:37

Source: Trends-Tendances

(Belga) La confédération européenne des syndicats (CES) lance une campagne d'affichage visant à défendre l'adoption d'une directive européenne protégeant la santé des travailleurs du secteur de la coiffure, alors qu'un accord-cadre conclu entre partenaires sociaux européens à ce sujet est resté lettre morte.

En avril 2012, après deux ans de négociations, les partenaires sociaux européens avaient conclu un "accord-cadre pour la protection de la santé et de la sécurité au travail dans le secteur de la coiffure". "Cet accord prévoyait une série de mesures notamment pour limiter les risques sur la santé liés à l'utilisation de produits cosmétiques, pour limiter les troubles musculo-squelettiques, des mesures liées à l'environnement de travail ou à l'alternance des tâches", explique François Laurent, secrétaire national de la CSC bâtiment-industrie & énergie et l'un des négociateurs du texte. Or, cet accord n'a jamais été débouché sur un projet de directive. "Nous demandons que cet accord-cadre devienne contraignant dans les Etats-membres de l'Union européenne. Mais après une levée de bouclier de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas, la Commission européenne, qui avait pourtant soutenu le processus de négociations, a bloqué la suite du processus, sans concertation", déplore François Laurent, pour qui il s'agit d'un "cas d'école". "A partir du moment où l'on peut ainsi bloquer ce type d'accord, il n'y a plus de sens à avoir un dialogue social européen", juge le responsable syndical. La campagne d'affichage de la CES défendant la santé des travailleurs de la coiffure est soutenue par la CSC. Le syndicat demande aux responsables politiques européens "d'assumer leurs responsabilités, de remettre au centre de leurs préoccupations les questions de santé/sécurité et de soutenir le dialogue social au lieu de l'affaiblir". Selon la CSC, il est en outre "urgent de prévoir une nouvelle stratégie santé-sécurité 2013-2020 à la suite de celle de 2006-2012." Près de 70% des coiffeurs souffrent de maladies de la peau en lien avec leur travail, soit 10 fois plus que la moyenne des travailleurs en général. (Belga)

Nos partenaires