Les canaux en ligne gagnent chaque année en importance dans le secteur des assurances. Le courtier apporte néanmoins toujours une valeur ajoutée. " De plus en plus de clients préfèrent les solutions numériques, car ils veulent obtenir de l'aide rapidement ou en dehors des heures de bureau. Le courtier reste malgré tout une personne de confiance indépendante qui fournit des conseils personnalisés à son client et cherche le produit le mieux adapté à chaque situation ", explique avec conviction Willem Standaert.

Les courtiers croulent sous le travail administratif

Pour servir encore mieux le client, le courtier peut aujourd'hui piocher dans une offre diversifiée de nouvelles applications. " Les courtiers belges prennent conscience qu'ils doivent évoluer avec leur temps et qu'ils peuvent tirer parti de cette évolution. Mais il est rare que l'initiative d'une innovation vienne d'eux ", affirme Willem Standaert. " Ce sont souvent les acteurs fintech et insurtech qui lancent de nouvelles initiatives. "

" Ce constat s'explique principalement par le fait que les courtiers croulent sous le travail administratif, conséquence des nouvelles réglementations et des obligations toujours plus nombreuses. La numérisation devrait avant tout les aider à régler ces démarches avec plus d'efficacité. Quand ce sera fait, ils auront plus de temps et de liberté pour élaborer une stratégie numérique plus offensive. Se pose alors la question des outils qui existent pour gérer correctement un portefeuille de clients et pour identifier au mieux les besoins et les opportunités. "

Les Vivium Digital Awards tombent à point nommé

Dans ce contexte, Willem Standaert estime que les Vivium Digital Awards tombent à pic : " La numérisation est dans la tête de tous les courtiers. La plupart n'ont néanmoins pas encore trouvé de solutions prêtes à l'emploi. Ces récompenses ainsi que le Digital Summit que Vivium organise, constituent un lieu de rencontre réunissant les courtiers et les start-up techniques. L'initiative instaure en outre, une dynamique très positive sur le marché. Espérons qu'elle incitera les sceptiques à sauter le pas. "

Il reste toutefois fort à faire pour que la transformation numérique du courtage soit une réalité. " Les courtiers devront trouver un équilibre optimal entre les contacts physiques et numériques avec leurs clients. Mais pour pouvoir miser sur des outils destinés à améliorer l'efficacité de l'agence ou le service à la clientèle, ils doivent aussi oser investir. D'après moi, les petits courtiers devraient se consolider au sein d'entités de moyenne ou de plus grande envergure ", estime Willem Standaert.

" On observe aussi un besoin criant d'uniformité. Il faut éviter d'avoir besoin de dix systèmes différents pour pouvoir soumettre une offre correcte au client. Les courtiers sont clairement demandeurs d'outils universels qui intègrent différents aspects et garantissent un échange simple de données. "

Un coup de pouce pour la numérisation du courtier

Willem Standaert fait partie du jury chargé d'évaluer les projets en lice pour les Vivium Digital Awards. Il a déjà relevé de nombreux points positifs : " J'ai vu passer des outils qui simplifient les démarches administratives et de conformité dans le domaine des assurances vie. Plusieurs initiatives tendent résolument à répondre à un besoin des clients et aident le courtier à mieux le cerner. Certains outils vont même plus loin que l'assurance au sens strict, en englobant l'aspect financier à long terme ou une solution complète pour le règlement des sinistres. "

" Le courtage est à un tournant de son histoire. Et je suis persuadé que les Vivium Digital Awards donneront un coup de pouce à la numérisation du secteur ", conclut Willem Standaert.

Le lauréat du Prix du public recevra 5 000 euros et une place sur la scène du Vivium Digital Summit. Choisissez votre favori dans la liste des 12 nominés. Les votes seront ouverts jusqu'au mardi 8 octobre sur le site via www.viviumdigitalawards.be.