Quelque 41% d'entre eux indiquent, en outre, que le climat d'insécurité qui règne actuellement en Europe influencera aussi leur décision personnelle d'investir, indique mardi Beobank dans une enquête menée auprès de 1.000 Belges.

Les appréhensions relatives au Brexit sont plus importantes que celles liées à une éventuelle victoire de la candidate d'extrême droite Marine Le Pen aux élections présidentielles françaises. Quelque 44% des Belges craignent que l'élection de Le Pen ait un impact négatif sur les marchés financiers, selon Beobank.

L'enquête révèle aussi que 41% des Belges affirment que le climat d'insécurité qui règne actuellement en Europe, notamment en raison du Brexit, influence également leur décision personnelle d'investir ou non.

Quelque 41% d'entre eux indiquent, en outre, que le climat d'insécurité qui règne actuellement en Europe influencera aussi leur décision personnelle d'investir, indique mardi Beobank dans une enquête menée auprès de 1.000 Belges.Les appréhensions relatives au Brexit sont plus importantes que celles liées à une éventuelle victoire de la candidate d'extrême droite Marine Le Pen aux élections présidentielles françaises. Quelque 44% des Belges craignent que l'élection de Le Pen ait un impact négatif sur les marchés financiers, selon Beobank. L'enquête révèle aussi que 41% des Belges affirment que le climat d'insécurité qui règne actuellement en Europe, notamment en raison du Brexit, influence également leur décision personnelle d'investir ou non.