Les négociateurs pour la formation d'un nouveau gouvernement bruxellois ont, d'après Agoria, confirmé l'exécution du protocole d'accord signé entre le gouvernement précédent et les opérateurs télécoms pour permettre le lancement de la 5G. Ce protocole d'accord prévoit un assouplissement de la norme d'émission jusqu'à 14,5 V/m.

"Ceci constitue déjà une réponse à la saturation actuelle du réseau 4G et un premier pas pour permettre le lancement du réseau 5G à Bruxelles", estime René Konings, responsable chez Agoria. "Cela demeure toutefois encore insuffisant pour le déploiement d'un réseau 5G complet, comme l'a souligné récemment l'IBPT dans ses conclusions (...) Idéalement, il faudrait adopter, selon l'IBPT, la norme internationale, recommandée par l'UE (41,2V/m)."

La fédération patronale rappelle par ailleurs qu'à politique inchangée, plus de 62.000 postes vacants ne seront pas pourvus dans les 10 prochaines années à Bruxelles. Face à la nécessité "de mettre tout le monde au travail", Agoria juge que "l'accord de gouvernement contient de bonnes intentions en la matière" mais que "tout dépendra de leur concrétisation."

Agoria souligne aussi les ambitions du nouveau gouvernement bruxellois en matière de rénovation et de renouvellement du parc de logements alors que les bâtiments représentent deux tiers des émissions de gaz à effet de serre dans la région capitale.