Les mesures du gouvernement prises pour soutenir les ménages dans le contexte de la crise énergétique tablent sur une réduction de la facture d'énergie via une prime. Cette dernière se chiffrera à 196 euros par mois par ménage de novembre à mars, soit 135 euros de réduction sur la facture de gaz et 61 euros sur la facture d'électricité tout au long de la période hivernale.

Cette aide sera automatiquement déduite des factures d'acompte et valable pour tous les contrats à tarif variable et fixe conclus ou renouvelés après le 1er octobre 2021. Les personnes bénéficiant du tarif social n'y auront pas droit. Le paquet d'aides fera aussi l'objet d'une "contribution spéciale" pour les plus hauts revenus ( plus de détails dans cet article).

Pas automatique

Il est possible qu'une partie des citoyens ne reçoive pas automatiquement cette prime énergie de 196 euros par mois. En cause : un échange de données erroné entre le SPF Économie, les fournisseurs d'énergie et le Registre national. C'était déjà le cas pour la prime chauffage de 100 euros, octroyée au printemps par le gouvernement.

Un numéro de maison erroné ou une lettre en trop dans le nom suffisent en effet à brouiller les pistes et à empêcher la prime d'être versée. Les personnes dont le contrat est encore au nom de leur partenaire décédé peuvent également être concernées, ce qui est le cas de nombreuses personnes âgées.

De nombreux ménages ne la voyant pas tomber sur leur compte ont ainsi dû la réclamer sur le site du SPF Economie via un formulaire ou par courrier. Le délai qui expirait le 15 octobre a été prolongé jusqu'au 1er novembre.

"On est entre 5.000.000 de primes automatiques et 500.000 citoyens qui devraient en faire la demande"

Stéphanie Maquoi, SPF Energie

"Certaines personnes devront faire une demande de prime mais on essaie que ce soit le plus automatique possible, explique à Trends Tendances Stéphanie Maquoi, porte-parole de Tinne Van der Straeten, ministre fédérale de l'Énergie (Groen). "On est entre 5.000.000 de primes automatiques et 500.000 citoyens qui devraient en faire la demande. Il est possible que certains consommateurs passent à travers les mailles du filet mais ils pourront toujours demander la prime via un formulaire en ligne, comme c'était le cas pour la prime chauffage de 100 euros."

Pour les copropriétés qui disposent d'un chauffage collectif et qui ne disposent pas d'un compteur individuel, "il est probable que l'octroi de la prime ne sera pas automatique", prédit aussi Benoit Gerkens de la CREG à nos confrères du Vif. "Nous nous attendons à ce que les particuliers qui vivent en copropriété avec un chauffage collectif puissent faire la démarche auprès du SPF Economie pour obtenir la prime."

Du retard dans le texte de loi

Stéphanie Maquoi nous informe par ailleurs, que le texte législatif définissant les critères d'octroi de la prime énergie a pris un peu de retard. "C'est la course contre la montre pour pouvoir octroyer la prime aux ménages sur la facture du mois de novembre. Il y a énormément de clients et de compteurs, les listings des fournisseurs sont longs. Cela prend du temps. On a aussi pris une semaine de retard car la N-VA a demandé une seconde lecture du texte en Commission."

Mais, même avec un peu de retard dans la validation du texte de loi, la porte-parole de la ministre assure que les primes seront rapidement versées. "Au pire, deux primes seront versées au mois de décembre", rassure-t-elle.

Les mesures du gouvernement prises pour soutenir les ménages dans le contexte de la crise énergétique tablent sur une réduction de la facture d'énergie via une prime. Cette dernière se chiffrera à 196 euros par mois par ménage de novembre à mars, soit 135 euros de réduction sur la facture de gaz et 61 euros sur la facture d'électricité tout au long de la période hivernale.Cette aide sera automatiquement déduite des factures d'acompte et valable pour tous les contrats à tarif variable et fixe conclus ou renouvelés après le 1er octobre 2021. Les personnes bénéficiant du tarif social n'y auront pas droit. Le paquet d'aides fera aussi l'objet d'une "contribution spéciale" pour les plus hauts revenus ( plus de détails dans cet article). Il est possible qu'une partie des citoyens ne reçoive pas automatiquement cette prime énergie de 196 euros par mois. En cause : un échange de données erroné entre le SPF Économie, les fournisseurs d'énergie et le Registre national. C'était déjà le cas pour la prime chauffage de 100 euros, octroyée au printemps par le gouvernement. Un numéro de maison erroné ou une lettre en trop dans le nom suffisent en effet à brouiller les pistes et à empêcher la prime d'être versée. Les personnes dont le contrat est encore au nom de leur partenaire décédé peuvent également être concernées, ce qui est le cas de nombreuses personnes âgées. De nombreux ménages ne la voyant pas tomber sur leur compte ont ainsi dû la réclamer sur le site du SPF Economie via un formulaire ou par courrier. Le délai qui expirait le 15 octobre a été prolongé jusqu'au 1er novembre."Certaines personnes devront faire une demande de prime mais on essaie que ce soit le plus automatique possible, explique à Trends Tendances Stéphanie Maquoi, porte-parole de Tinne Van der Straeten, ministre fédérale de l'Énergie (Groen). "On est entre 5.000.000 de primes automatiques et 500.000 citoyens qui devraient en faire la demande. Il est possible que certains consommateurs passent à travers les mailles du filet mais ils pourront toujours demander la prime via un formulaire en ligne, comme c'était le cas pour la prime chauffage de 100 euros."Pour les copropriétés qui disposent d'un chauffage collectif et qui ne disposent pas d'un compteur individuel, "il est probable que l'octroi de la prime ne sera pas automatique", prédit aussi Benoit Gerkens de la CREG à nos confrères du Vif. "Nous nous attendons à ce que les particuliers qui vivent en copropriété avec un chauffage collectif puissent faire la démarche auprès du SPF Economie pour obtenir la prime." Stéphanie Maquoi nous informe par ailleurs, que le texte législatif définissant les critères d'octroi de la prime énergie a pris un peu de retard. "C'est la course contre la montre pour pouvoir octroyer la prime aux ménages sur la facture du mois de novembre. Il y a énormément de clients et de compteurs, les listings des fournisseurs sont longs. Cela prend du temps. On a aussi pris une semaine de retard car la N-VA a demandé une seconde lecture du texte en Commission."Mais, même avec un peu de retard dans la validation du texte de loi, la porte-parole de la ministre assure que les primes seront rapidement versées. "Au pire, deux primes seront versées au mois de décembre", rassure-t-elle.