Le développement des énergies renouvelables oblige les utilities à se transformer. Jusque-là, ces grands groupes produisaient de l'électricité à partir de centrales class...

Le développement des énergies renouvelables oblige les utilities à se transformer. Jusque-là, ces grands groupes produisaient de l'électricité à partir de centrales classiques. L'an dernier, l'allemand RWE a ainsi séparé ses centrales au charbon, au gaz et au nucléaire (restées en son sein) de ses installations dans les renouvelables et les réseaux (placées dans la filiale Innogy et mises en Bourse à 25%). Le français Engie, lui, est en train de vendre ses activités d'exploration et de production de gaz (l'ancien GDF). Aujourd'hui, les deux groupes discutent d'un possible rapprochement de leurs activités les plus rentables : renouvelables, distribution et services. Un scénario circule : RWE céderait à Engie sa participation de 75 % dans Innogy. En retour, il prendrait une participation au capital du français. Par Jean-Christophe de Wasseige