C'est en 1998 que Frédéric Verbeeck, passionné de vélo, fonde The Barracuda Company dans son garage à Grez-Doiceau. Au départ, il édite un magazine consacré au mountain bike et, dans la foulée, propose également des vêtements, pièces détachées et accessoires pour les pratiquants de VTT via un site web (mtbikers.com) qui deviendra au fil des années numéro 1 en Belgique et en France. L'arrivée de gros acteurs étrangers au début des années 2010 l'amène à s'en défaire. Il crée ensuite en 2014 un nouveau site (veloflash.com) sur le mode de la vente pri...

C'est en 1998 que Frédéric Verbeeck, passionné de vélo, fonde The Barracuda Company dans son garage à Grez-Doiceau. Au départ, il édite un magazine consacré au mountain bike et, dans la foulée, propose également des vêtements, pièces détachées et accessoires pour les pratiquants de VTT via un site web (mtbikers.com) qui deviendra au fil des années numéro 1 en Belgique et en France. L'arrivée de gros acteurs étrangers au début des années 2010 l'amène à s'en défaire. Il crée ensuite en 2014 un nouveau site (veloflash.com) sur le mode de la vente privée, qu'il revendra trois ans plus tard, "avec 550.000 membres à la clé", ajoute-t-il. "C'est à ce moment que je me suis rendu compte de l'intérêt croissant pour le vélo électrique. Avec l'équipe qui me suit depuis le début, nous avons décidé de repositionner le magasin qui existe à Wavre depuis 2007 sur le vélo électrique." Un choix judicieux, comme en témoigne la progression qu'a connue The Barracuda Company ces dernières années, avec un point d'orgue en 2020. "Cette année-là, notre chiffre d'affaires a progressé de 70% par rapport à 2019 et s'est élevé à 14 millions d'euros, poursuit-il. Face à la fermeture du magasin en avril, nous avons rapidement réagi avec l'ensemble des collaborateurs pour mettre en place un site d'e-commerce qui a cartonné. En 2020, nous avons vendu 4.000 vélos électriques. Les gens qui avaient été confinés avaient besoin de prendre l'air. En outre, comme il était difficile de partir en vacances, beaucoup sont restés au pays et se sont mis ou remis au vélo. Enfin, pour ne rien gâter, la météo a été avec nous. Nous nous sommes réorganisés également dans les magasins pour pouvoir accueillir les clients en toute sécurité et seulement sur rendez-vous." The Barracuda Company compte actuellement cinq magasins. Wavre et Waterloo, sous l'enseigne Barracuda, sont axés sur le segment des vélos tout terrain électriques (VTT, rando et trail). Les trois magasins bruxellois (Belliard, Drogenbos et Woluwe), regroupés sous l'enseigne MyCityBike.be, se positionnent sur le segment des vélos de ville électriques. Un sixième magasin va bientôt ouvrir à Zemst. Dans les années qui viennent, d'autres ouvertures sont envisagées. La Gazelle brabançonne emploie une quarantaine de collaborateurs. "Ce sont des passionnés de vélo, souligne Frédéric Verbeeck. Tous sont toujours présents dans l'aventure et ce sont eux qui ont fait et font le succès de la société." Dans les prochaines années, le directeur général va développer la vente à distance. "Les personnes intéressées pourront choisir leur vélo sur notre site web et nos équipes le livreront à leur domicile où ils pourront l'essayer. Dans un premier temps, nous allons nous concentrer sur Bruxelles et la Wallonie", conclut-il.