Pandémie oblige, les masques sont devenus obligatoires dans tout le réseau secondaire. Mais la mesure sera- t-elle acceptée ? Leur port n'est pas ce qu'il y a de plus agréable et l'âge des ados du secondaire est souvent considéré ...

Pandémie oblige, les masques sont devenus obligatoires dans tout le réseau secondaire. Mais la mesure sera- t-elle acceptée ? Leur port n'est pas ce qu'il y a de plus agréable et l'âge des ados du secondaire est souvent considéré comme "difficile". Il deviendra pourtant rapidement la nouvelle norme, garantit Frank Van Overwalle, professeur en neurosciences à la VUB et spécialiste du cervelet. Situé à l'arrière du crâne, juste sous le cerveau, cet organe coordonne et synchronise nos mouvements, contrôle notre motricité et nous permet d'appréhender le temps. Il remplit par ailleurs aussi une fonction sociale longtemps méconnue en jouant un rôle important dans la manière dont nous nous faisons une image des autres. Les connections nerveuses entre le cerveau et le cervelet sont en effet bien plus développées que ce qu'on pensait et cet organe nous permet de développer des stratégies de comportement quasiment automatiques face aux autres, précise le professeur. Celui-ci prédit donc qu'après un temps d'adaptation, porter son masque sera un comportement quasi automatisé, un peu comme cela s'est passé autrefois avec la ceinture de sécurité.