En 2019, le prix médian des appartements à Blankenberge a grimpé de 175.000 à 195.000 euros, soit un solide rebond de 11,4 %. Seuls les notaires d'Ostende enregistrent une hausse plus marquée (+ 16 %). Le prix des appartements sur la digue de Blankenberge ont eux aussi bonifié : + 6,8 % pour atteindre le prix médian de 229.000 euros. Knokke (+ 20,3 %) et Nieuport sont les seules communes côtières à connaître une évolution des prix sur la digue encore plus favorable. Le nombre de transactions immobilières a également monté en flèche en 2019...

En 2019, le prix médian des appartements à Blankenberge a grimpé de 175.000 à 195.000 euros, soit un solide rebond de 11,4 %. Seuls les notaires d'Ostende enregistrent une hausse plus marquée (+ 16 %). Le prix des appartements sur la digue de Blankenberge ont eux aussi bonifié : + 6,8 % pour atteindre le prix médian de 229.000 euros. Knokke (+ 20,3 %) et Nieuport sont les seules communes côtières à connaître une évolution des prix sur la digue encore plus favorable. Le nombre de transactions immobilières a également monté en flèche en 2019. Les notaires ont noté une progression de 16,9 % à Blankenberge. A ce niveau, seuls Heist-aan-Zee (+22,7 %) et Coxyde (+18,2 %) font mieux. La part de marché de Blankenberge dans le nombre total de transactions immobilières à la côte a forci de 7,2 % en 2018 à 7,9 % en 2019. Des évolutions et des chiffres encourageants... pour 2019, avant la crise sanitaire. Pour le premier quadrimestre 2020, les notaires font état d'un tassement des prix de l'ordre de 3,1% à Blankenberge, ce qui réduit le prix médian à 189.000 euros. Faut-il y avoir l'effet coronavirus ou d'autres facteurs ont-ils joué ? Pour Michiel Vervecken, agent immobilier chez Dewaele à Blankenberge, ce recul pourrait s'expliquer par un glissement de la demande. " Depuis le déconfinement entamé le 11 mai, les demandes portent essentiellement sur les appartements de catégories de prix inférieures, constate-t-il. C'est-à-dire les appartements de moins de 150.000 euros. Les acheteurs anticipent peut-être la tendance qui se dessine depuis la pandémie, à savoir un regain d'intérêt pour les vacances en Belgique. Un appartement bon marché, c'est le certitude de pouvoir aller à la mer quand on veut. " Michiel Vervecken se dit prudemment optimiste quant à la reprise des ventes à Blankenberge. " La relance devrait être timide dans un premier temps, dit-il. Nos collègues de l'intérieur du pays nous ont fait savoir qu'ils se préparaient à une ruée et travaillaient avec des listes d'attente. Cela n'a pas été le cas à Blankenberge. Aujourd'hui, quelques semaines plus tard, les affaires reprennent plus ou moins normalement. Pas encore comme avant le confinement mais les demandes commencent à affluer. Le redémarrage était tellement positif que lorsque notre agence de Blankenberge a rouvert ses portes, tout ou presque était vendu. " Dans le segment de la nouvelle construction, le bureau d'étude de Crombrugghe & Partners estime le prix médian au mètre carré à 3.300 euros, soit une avancée de 1,5 % sur base annuelle. La superficie moyenne d'un nouvel appartement à Blankenberge est de 87 m2.