Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 200,38 points à 18.128,66 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 81,89 points à 5.246,79 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 26,93 points, soit 1,24%, à 2.136,73 points. Plutôt qu'un élément dominant, la Bourse "fait face à une combinaison de choses, avec suffisamment de facteurs négatifs pour la faire baisser", a résumé Art Hogan de Wunderlich Securities. Premièrement, "Alcoa a lancé la saison des résultats d'entreprises et chute de quelque 10%, donc c'est décevant", a-t-il cité Géant de l'aluminium et des métaux composites, Alcoa, qui a plus précisément perdu 11,42% à 27,91 dollars après la publication de bénéfices et de ventes inférieurs aux prévisions, n'est pas forcément représentatif de l'économie, mais ses résultats ont une charge symbolique puisqu'ils marquent toujours le début de cette période trimestrielle sur le marché. Ensuite, "la force du dollar persiste (...) et cela commence à peser sur les esprits", a énuméré M. Hogan, évoquant aussi un repli des cours du pétrole mardi. La bonne performance du dollar, qui évolue au plus haut depuis deux mois face à l'euro, est a priori une mauvaise nouvelle pour les multinationales et exportateurs américain. (Belga)