Le nouveau directeur exécutif de Virgin Australia, Paul Scurrah, a donné pour explication à ces licenciements massifs prévus d'ici 2021 le recul de la demande, le prix élevé du kérosène et un dollar australien faible. Les pertes d'emplois concernent principalement les postes administratifs, a précisé M. Scurrah dans une déclaration annuelle à la bourse australienne. La compagnie aérienne avait déjà réduit sa capacité de 1,5% entre mai et juin mais des réductions supplémentaires sont encore attendues dans la seconde partie de l'année. Il n'y aura pas de renouvellement de la flotte non plus avant juillet 2021. (Belga)