BYD produit actuellement uniquement en Chine mais "si nous parvenons à vendre 500 bus par an en Europe, une usine de production en Europe ou en Turquie serait rentable", explique le Belge Jean-Luc Delflandre, consultant auprès du conseil d'administration de BYD.

Dans ce cas, le site de Ford Genk pourrait alors entrer en considération pour assembler les véhicules. "C'est un peu trop tôt pour se prononcer mais si nous avons des commandes importantes en Europe, ce serait possible", ajoute M. Deflandre.

BYD recherche pour l'instant à conclure des joint-ventures avec les constructeurs d'autobus locaux en vue de cette production, comme Van Hool en Belgique.

Le constructeur automobile Ford a annoncé son intention de fermer en 2014 son usine de Genk, où travaillent plus de 4.000 personnes.

De son côté, la STIB lance ce mercredi un test de deux mois avec un bus électrique produit par BYD.

Trends.be, avec Belga

BYD produit actuellement uniquement en Chine mais "si nous parvenons à vendre 500 bus par an en Europe, une usine de production en Europe ou en Turquie serait rentable", explique le Belge Jean-Luc Delflandre, consultant auprès du conseil d'administration de BYD. Dans ce cas, le site de Ford Genk pourrait alors entrer en considération pour assembler les véhicules. "C'est un peu trop tôt pour se prononcer mais si nous avons des commandes importantes en Europe, ce serait possible", ajoute M. Deflandre. BYD recherche pour l'instant à conclure des joint-ventures avec les constructeurs d'autobus locaux en vue de cette production, comme Van Hool en Belgique. Le constructeur automobile Ford a annoncé son intention de fermer en 2014 son usine de Genk, où travaillent plus de 4.000 personnes. De son côté, la STIB lance ce mercredi un test de deux mois avec un bus électrique produit par BYD. Trends.be, avec Belga