Des pourparlers étaient en cours entre la commune d'Uccle et Brutélé depuis 2014 au sujet de la vente de son réseau de câbles. A l'époque, Brutélé, qui louait le réseau en payant une redevance annuelle, avait suspendu ses paiements au prétexte que les investissements de maintenance réalisés devenaient trop importants. La commune a donc chargé le bureau de consultance BDO de chiffrer la valeur de ce réseau. Brutélé est par ailleurs en discussions avancées avec Nethys, son co-propriétaire de VOO, rappelle l'Echo. La vente, qui semblait acquise entre les deux acteurs, pourrait toutefois être remise en question par les révélations autour de Nethys. Le conseil d'administration de Brutélé a annoncé récemment qu'il réétudirait cette opportunité. (Belga)