Condor avait déjà précédemment déclaré qu'elle continuerait à voler malgré la faillite du voyagiste britannique. Du personnel supplémentaire a été placé dans les aéroports pour répondre aux questions des voyageurs. Dans le même temps, la direction mène des discussions avec ses fournisseurs et ses partenaires. Condor, qui emploie 4.900 personnes, a demandé un prêt d'urgence au gouvernement allemand mais aucune décision n'est encore tombée à ce sujet. (Belga)