Sa présentation a été impeccable ; l'homme ne s'est pas laisser démonter. Très bien préparé, Stéphane Moreau a réussi le tour de force d'endormir, dans un premier temps, les parlementaires de la commission d'enquête à coups d'interminables slides (près de 400 ! ) et d'un cours de stratégie pointue sur son projet industriel. Heureusement, l'audition du principal témoin de l'affaire Publifin a néanmoins laissé filtrer, dans un deuxième temps, quelques fulgurances qui méritent d'être commentées. Décodage de quatre " vérités " à relativiser.
...