Tokyo, qui avait perdu plus de 7% en début de semaine avant de rebondir, lâchait à la mi-journée plus de 3%, s'acheminant vers sa pire semaine depuis deux ans, tandis que Hong Kong plongeait de 4,34% en cours de matinée avant de limiter ses pertes. Même affolement à Shanghai où l'indice composite abandonnait plus de 5% dans les premiers échanges. Dans le même temps, les actifs jugés sûrs comme le yen et l'or s'appréciaient. Le répit aura été bref. La Bourse de New York a été regagnée jeudi par une grande fébrilité, qui a fait chuter ses indices vedettes de plus de 10% depuis les sommets atteints fin janvier. (Belga)

Tokyo, qui avait perdu plus de 7% en début de semaine avant de rebondir, lâchait à la mi-journée plus de 3%, s'acheminant vers sa pire semaine depuis deux ans, tandis que Hong Kong plongeait de 4,34% en cours de matinée avant de limiter ses pertes. Même affolement à Shanghai où l'indice composite abandonnait plus de 5% dans les premiers échanges. Dans le même temps, les actifs jugés sûrs comme le yen et l'or s'appréciaient. Le répit aura été bref. La Bourse de New York a été regagnée jeudi par une grande fébrilité, qui a fait chuter ses indices vedettes de plus de 10% depuis les sommets atteints fin janvier. (Belga)