Cet accord partiel dit de "phase 1" aux contours flous pour la partie américaine avait été annoncé en fanfare par Donald Trump du Bureau Ovale le 11 octobre en présence du principal négociateur. Jeudi, un porte-parole du ministère chinois du Commerce avait également indiqué que "les consultations progressaient". L'accord de "phase 1" comprend --selon les maigres détails révélés par le président américain-- des achats de biens agricoles pour 40 à 50 milliards de dollars par an. C'est environ deux fois et demi le pic des achats annuels de la Chine. En échange, la Chine a obtenu que M. Trump renonce à l'augmentation de 25 à 30% des tarifs douaniers punitifs sur 250 milliards de dollars d'importations chinoises aux Etats-Unis, qui devait entrer en vigueur le 15 octobre. L'entente trouvée le 11 octobre comprend aussi des éléments sur la propriété intellectuelle --un droit souvent bafoué en Chine--, une plus large ouverture du secteur des services financiers chinois et un volet sur les taux de change. (Belga)