Ces licenciements interviennent dans le cadre de la modernisation du service que mène la maison-mère américaine dans le Benelux. La direction souhaite mener une approche uniforme des différents services dans les différents pays dont le Bénélux. Les Pays-Bas et le Luxembourg ont échappé à la réorganisation. Ces licenciements concernent 29 travailleurs de FedEx, huit de la société reprise TNT et deux membres du personnel qui ont dû mener l'intégration de FedEx et TNT.

Les syndicats ont réagi avec surprise à l'annonce de ces licenciements. "On n'attendait pas la livraison d'un tel colis", a déclaré Fouad Bougrine de l'ACLVB. "Nous voulons limiter l'impact autant que possible. Dans un premier temps, nous souhaitons accompagner les 39 personnes licenciées vers un autre emploi au sein de la société. L'externalisation est une seconde alternative. Ensuite, nous discuterons d'un plan social".

Au Royaume-Uni, FedEx a licencié près de 40 travailleurs et un nombre similaire aux USA récemment.