Selon les auteurs de l'étude, le personnel dit "détaché" forme le groupe majoritaire dans la migration liée au travail. Cependant, contrairement à l'idée que ce type de travail est généralement lié à du dumping social, la motivation des employeurs va au-delà de la question des coûts, selon le professeur Ive Marx. "Les pénuries sur le marché du travail sont au moins aussi importantes", souligne le chercheur. "Ainsi, la moitié de l'ensemble des détachés est originaire des États membres de l'Europe de l'Ouest et du Sud, où les salaires sont plus élevés qu'en Europe de l'Est." "Le type de secteurs qui ont recours au personnel détaché montre aussi que le coût du travail n'est pas la raison principale: si la construction et le transport en sont les plus gros employeurs, on retrouve aussi les secteurs du métal, de l'alimentation et de la pétrochimie. Ces derniers recrutent en masse du personnel détaché ayant un profil technique très qualifié." (Belga)