Les manquements ont été mis en évidence lors d'une inspection menée par la banque centrale italienne d'octobre 2018 à janvier 2019. ING souligne travailler depuis 2017 à une nouvelle politique visant à supprimer de tels risques à l'avenir. ING est parvenu à un règlement avec la justice aux Pays-Bas en septembre dernier. Le groupe financier néerlandais a dû débourser 775 millions pour ne pas avoir suffisamment empêché ses clients de blanchir de l'argent. (Belga)