"Un certain nombre de personnes se sont présentées à l'aéroport et Brussels Airlines les a laissées partir. Peut-être n'ont-elles pas vu nos avertissements, mais je maintiens que nous avions dit à tout le monde de ne pas partir aujourd'hui", affirme la porte-parole de l'entreprise. Il s'agit des voyageurs qui embarquaient sur des "vols mixtes", soit des vols où les passagers Thomas Cook partagent les rangées avec d'autres clients de Brussels Airlines. La compagnie aérienne confirme qu'il est possible que certains clients de Thomas Cook Belgique aient embarqué dans l'avion. "Ces personnes avaient un billet valide et ont donc été autorisées à monter dans l'appareil", selon la porte-parole Kim Daenen. "Nous ne pouvions pas les en empêcher." Neuf vols mixtes sont prévus vers des destinations méditerranéennes ce mardi. Normalement, 600 places réservées par des clients Thomas Cook devraient donc rester vides. Au retour par contre, 927 clients Thomas Cook devraient les occuper pour revenir en Belgique. A côté de cela, Brussels Airlines a annulé quatre vols depuis et vers la Tunisie. Il s'agissait de vols uniquement destinés aux clients du tour-opérateur. Deux cent cinquante personnes n'ont pas pu partir, et 350 autres sont restées coincées en vacances. Celles-ci ont été prévenues qu'elles devaient rester à l'hôtel jusqu'à nouvel ordre, le temps que leur rapatriement soit planifié, précise la porte-parole de Thomas Cook Belgique. Les informations sont valables pour ce mardi. Les clients ayant réservé des vacances futures seront tenus informés. Les agences Thomas Cook et Neckermann ont à nouveau ouvert leurs portes ce mardi. Aucune nouvelle réservation n'est possible, mais les personnes concernées peuvent s'y informer. (Belga)