En moyenne, selon une enquête du SNI menée auprès de 414 détaillants en vêtements, chaussures et articles de maroquinerie, le chiffre d'affaires des magasins a augmenté de 3,5% par rapport aux soldes d'hiver 2015. Le secteur n'avait même plus connu d'aussi bon résultats depuis l'hiver 2011. Le moral d'avant-soldes était pourtant morose puisque seuls 9% des commerçants s'attendaient à de meilleurs résultats que l'an dernier, tandis que 54% s'attendaient à de moins bons. Finalement, la présence de cinq samedis dans la période de soldes a probablement joué un rôle positif, souligne le SNI. Mais, bien que "les soldes se sont très bien déroulés, l'automne a été si mauvais qu'il pèse encore sur le secteur", souligne Christine Mattheeuws, présidente du syndicat. "Durant cette saison, les magasins de vêtements ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 7% en moyenne (...) Les commerçants ont débuté les soldes avec un stock de 40% des collections, il en reste maintenant entre 15 et 20%." (Belga)

En moyenne, selon une enquête du SNI menée auprès de 414 détaillants en vêtements, chaussures et articles de maroquinerie, le chiffre d'affaires des magasins a augmenté de 3,5% par rapport aux soldes d'hiver 2015. Le secteur n'avait même plus connu d'aussi bon résultats depuis l'hiver 2011. Le moral d'avant-soldes était pourtant morose puisque seuls 9% des commerçants s'attendaient à de meilleurs résultats que l'an dernier, tandis que 54% s'attendaient à de moins bons. Finalement, la présence de cinq samedis dans la période de soldes a probablement joué un rôle positif, souligne le SNI. Mais, bien que "les soldes se sont très bien déroulés, l'automne a été si mauvais qu'il pèse encore sur le secteur", souligne Christine Mattheeuws, présidente du syndicat. "Durant cette saison, les magasins de vêtements ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 7% en moyenne (...) Les commerçants ont débuté les soldes avec un stock de 40% des collections, il en reste maintenant entre 15 et 20%." (Belga)