Les paquets sont devenus depuis des années l'un des principaux moteurs de croissance de bpost, qui s'attend à devoir livrer un nombre important de colis durant la période des fêtes de fin d'année. "Durant la semaine précédent la Noël, nous attendons une hausse de 30% du volume de courrier et un doublement du nombre de colis", précise une porte-parole de l'entreprise publique. Concrètement, cela représente une moyenne de 350.000 paquets par jour contre 175.000 par jour en moyenne en période normale. Pour faire face à ce surcroît d'activités, l'entreprise a lancé une campagne d'embauche d'intérimaires. "Nous cherchons un millier de personnes pour renforcer notre réseau durant ce pic", poursuit la porte-parole de Bpost. Ce personnel supplémentaire sera affecté au tri, au transport et à la livraison des paquets. Bpost emploie quelque 25.000 personnes. (Belga)

Les paquets sont devenus depuis des années l'un des principaux moteurs de croissance de bpost, qui s'attend à devoir livrer un nombre important de colis durant la période des fêtes de fin d'année. "Durant la semaine précédent la Noël, nous attendons une hausse de 30% du volume de courrier et un doublement du nombre de colis", précise une porte-parole de l'entreprise publique. Concrètement, cela représente une moyenne de 350.000 paquets par jour contre 175.000 par jour en moyenne en période normale. Pour faire face à ce surcroît d'activités, l'entreprise a lancé une campagne d'embauche d'intérimaires. "Nous cherchons un millier de personnes pour renforcer notre réseau durant ce pic", poursuit la porte-parole de Bpost. Ce personnel supplémentaire sera affecté au tri, au transport et à la livraison des paquets. Bpost emploie quelque 25.000 personnes. (Belga)