Les syndicats et la direction du fabricant de produits en acier Bekaert ont signé, vendredi, un accord sur les départs volontaires, a indiqué Jan Maeseele de la CSC.

L'accord stipule notamment que les travailleurs qui quitteront volontairement l'entreprise avant le 30 avril seront déduits des postes à supprimer. Ils bénéficieront des mêmes conditions que les travailleurs qui seront licenciés.

Début février, Bekaert a annoncé une restructuration touchant 609 travailleurs dans ses usines de Zwevegem, Deerlijk, Aalter et Ingelmunster. La cause de cette restructuration était une baisse de la demande des fils à scier en raison de l'écroulement du marché des panneaux solaires.

"La réduction du nombre de licenciements secs reste très importante pour nous et demeure à l'agenda", a encore précisé jan Maeseele. Les discussions se poursuivront les 16 et 17 avril.

Trends.be, avec Belga

Les syndicats et la direction du fabricant de produits en acier Bekaert ont signé, vendredi, un accord sur les départs volontaires, a indiqué Jan Maeseele de la CSC.L'accord stipule notamment que les travailleurs qui quitteront volontairement l'entreprise avant le 30 avril seront déduits des postes à supprimer. Ils bénéficieront des mêmes conditions que les travailleurs qui seront licenciés.Début février, Bekaert a annoncé une restructuration touchant 609 travailleurs dans ses usines de Zwevegem, Deerlijk, Aalter et Ingelmunster. La cause de cette restructuration était une baisse de la demande des fils à scier en raison de l'écroulement du marché des panneaux solaires."La réduction du nombre de licenciements secs reste très importante pour nous et demeure à l'agenda", a encore précisé jan Maeseele. Les discussions se poursuivront les 16 et 17 avril.Trends.be, avec Belga