A la fin de l'année dernière, les Japonais (institutions publiques, entreprises privées et individus confondus) possédaient au total 296.300 milliards de yens d'actifs nets à l'étranger, ce qui correspond à 2.253 milliards d'euros (au taux de change de mardi).

Ces actifs nets correspondent aux biens possédés par les Japonais à l'étranger (parts de sociétés industrielles ou immobilières, obligations, titres financiers divers, etc.) moins les actifs possédés par des étrangers au Japon. Le Japon occupe ainsi la première place de ce classement pour la 22e année consécutive en 2012.

D'après la statistiques diffusées par le ministère, la Chine continentale disposait de la deuxième place, avec 150.300 milliards de yens, soit 1.143 milliards d'euros, et l'Allemagne de la troisième avec 121.900 milliards de yens (927 milliards d'euros). Venaient ensuite la Suisse avec 84.700 milliards de yens (644 milliards d'euros) et Hong Kong, 63.400 milliards (482 milliards d'euros).

A la fin de l'année dernière, les Japonais (institutions publiques, entreprises privées et individus confondus) possédaient au total 296.300 milliards de yens d'actifs nets à l'étranger, ce qui correspond à 2.253 milliards d'euros (au taux de change de mardi). Ces actifs nets correspondent aux biens possédés par les Japonais à l'étranger (parts de sociétés industrielles ou immobilières, obligations, titres financiers divers, etc.) moins les actifs possédés par des étrangers au Japon. Le Japon occupe ainsi la première place de ce classement pour la 22e année consécutive en 2012. D'après la statistiques diffusées par le ministère, la Chine continentale disposait de la deuxième place, avec 150.300 milliards de yens, soit 1.143 milliards d'euros, et l'Allemagne de la troisième avec 121.900 milliards de yens (927 milliards d'euros). Venaient ensuite la Suisse avec 84.700 milliards de yens (644 milliards d'euros) et Hong Kong, 63.400 milliards (482 milliards d'euros).