Transformation du lait - La Fugea et l'European Milkboard se démarquent

17/04/13 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Fugea (Fédération Unie de Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs) et l'European Milkboard, représenté en Wallonie par le MIG (Milk Interest Group), se sont démarqués, mercredi, des réactions courroucées de la FWA et de l'industrie laitière (CBL) après que le ministre wallon de l'Agriculture Carlo Di Antonio eut apporté, hier/mardi, son soutien à la transformation de lait issu de l'agriculture wallonne par la laiterie luxembourgeoise Luxlait.

"Le ministre souhaite encourager la production laitière wallonne à recourir à des outils de transformation au Luxembourg. Or, ne plus assurer la transformation de ses propres produits est la dernière chose à faire", avait notamment estimé la CBL dans un communiqué. "Nous tenons à nous démarquer - de ces propos, ndlr - en défendant avant tout les agriculteurs laitiers wallons et non l'industrie laitière", a de son côté déclaré la FUGEA ce mercredi. "En raison de la lourdeur et du manque d'initiative de l'industrie, certains groupements d'agriculteurs sont actuellement obligés de se tourner vers des laiteries en dehors du territoire wallon pour pouvoir transformer leur propre produit", a-t-elle poursuivi en dénonçant le fait que "les industries laitières wallonnes se focalisent avant tout sur le marché mondial par d'importants investissements dans des chaînes de production visant à transformer le lait wallon notamment en poudre de lait". Dans ce contexte, la FUGEA demande à l'industrie "de ré-orienter une partie de ses investissements vers des outils de transformation de haute valeur ajoutée afin de permettre à toute la filière lait wallonne de valoriser des produits laitiers de qualité". Quant à l'European Milk Board, il s'est félicité d'une initiative qui "s'inscrit parfaitement dans la logique de l'ouverture des frontières et de la coopération entre les pays de l'Union". "Il serait regrettable que les producteurs de lait ne soient autorisés qu'à subir les désagréments de cette politique (la réduction des prix du lait), sans pouvoir, le cas échéant, bénéficier des avantages qu'elle offre indéniablement dans le cas présent", a conclu l'EMB. (Belga)

Nos partenaires