SNCB: Nouvelle rencontre sous tension pour Magnette et les syndicats

05/10/12 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les syndicats des cheminots sont arrivés peu avant 13h30, vendredi, au cabinet du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette, pour une énième réunion au cours de laquelle ils défendront une nouvelle fois leur option d'une structure intégrée pour la SNCB.

SNCB: Nouvelle rencontre sous tension pour Magnette et les syndicats

Le ministre, lui, est partisan d'une structure bicéphale, regroupant une société de transport (la SNCB) et un gestionnaire du réseau ferroviaire (Infrabel). Ces approches différentes ont conduit à de multiples remous sociaux, avec en point d'orgue la grève générale qui a totalement paralysé le rail belge mercredi passé. "Nous attendons de la rencontre de ce vendredi qu'un agenda soit fixé afin que l'on puisse continuer à avancer", a commenté Michel Abdissi, secrétaire général de la CGSP-Cheminots, à son arrivée au cabinet de Paul Magnette. Plus tôt dans la journée, le syndicat socialiste a déposé un préavis d'actions de 48 heures, du jeudi 11 octobre à 22 heures au samedi 13 octobre à la même heure. "Nous n'avons aucune envie d'interrompre le trafic mais nous organiserons des actions, avec l'appui des associations de navetteurs, afin d'informer correctement les usagers de la SNCB", a précisé le responsable syndical. "Nous espérons qu'après la grève de mercredi, le ministre sera plus attentif à nos propositions", a de son côté déclaré Isabelle Bertrand, permanente nationale à la CSC-Transcom. Le syndicat chrétien pourrait lui aussi se joindre aux actions annoncées par la CGSP-Cheminots. "Mais nous devons d'abord consulter nos instances." (PVO)

Nos partenaires