Paradis fiscaux : la lutte s'enlise... mais le temps presse !

04/05/10 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Trends-Tendances

Notre ministre des Finances souhaite raccourcir une liste désignant 30 "paradis fiscaux" afin de ne pas menacer nos relations diplomatiques avec ces Etats pratiquant une fiscalité sur les entreprises inexistante (ou presque). A la grande colère du PS...

Paradis fiscaux : la lutte s'enlise... mais le temps presse !

© Belga

Il n'y a toujours pas d'accord au sein du gouvernement sur la liste des pays jugés fiscalement trop attrayants, alors que cette liste devrait être publiée au Moniteur belge ces jours-ci, relèvent mardi L'Echo et De Tijd.

Début 2010, le conseil des ministres s'est pourtant accordé sur le principe d'une liste de 30 "paradis fiscaux", généralement des pays où l'impôt des sociétés est inférieur à 10 % voire inexistant. Didier Reynders, ministre des Finances, souhaiterait cependant raccourcir la liste pour éviter de mettre en péril les rapports diplomatiques avec certains Etats, selon les deux quotidiens.

Pour le Parti socialiste, en revanche, il est hors de question de modifier la liste. Or, le temps presse, car le ministre des Finances doit publier dans les prochains jours au Moniteur le formulaire de déclaration à l'impôt des sociétés, qui serait accompagné d'un formulaire permettant aux sociétés de déclarer les transactions réalisées par l'intermédiaire de paradis fiscaux...

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires