La croissance du PIB wallon devrait s'accélérer en 2014

14/04/14 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Source: Trends-Tendances

Le rythme de progression du produit intérieur brut (PIB) wallon devrait s'accélérer en 2014 pour atteindre 1,6%, indique lundi l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS) dans ses dernières analyses et prévisions conjoncturelles. L'emploi devrait se remettre à croître, mais modérément.

La croissance du PIB wallon devrait s'accélérer en 2014

© Thinkstock

Après deux années de stagnation, le PIB de la Wallonie se serait progressivement redressé à partir du printemps 2013, profitant d'un rebond des exportations et d'un redressement graduel des dépenses de consommation privée. "En Wallonie, comme en Belgique, la reprise économique devrait cependant avoir été modérée en 2013, freinée par l'existence de réserves de capacités productives et l'atonie du marché du travail. Le PIB wallon n'aurait dès lors pas dépassé +0,1%", contre +0,2% pour le PIB belge, estime l'IWEPS.

Pour 2014, l'Institut table sur une accélération de la croissance, soutenue cette fois par l'ensemble des composantes de la demande intérieure et l'intensification des exportations. "Suivant ce scénario, la croissance wallonne s'établirait cette année à +1,6%, une hausse qui se traduirait pour l'économie de la Région par une création nette d'emplois (de l'ordre de +0,3%)", poursuit l'IWEPS. Pour l'ensemble de la Belgique, l'IWEPS prévoit un PIB en hausse d'1,7%.

Ainsi, après une perte cumulée d'emploi de 3.800 personnes en 2012 et en 2013, le nombre d'emplois progresserait de 7.700 unités dans le courant de l'année 2014. Un regain modéré qui serait dû à une progression de la demande encore mesurée et à un processus de rattrapage des marges de productivité des entreprises, mises à mal lors des épisodes de crise. "Dès lors, si les ménages font dès aujourd'hui preuve d'un bel optimisme, celui-ci sera probablement tempéré par l'évolution attendue des revenus réels (+1,6%), en lien avec un marché du travail convalescent", prévoit encore l'IWEPS.

Nos partenaires