La croissance du PIB américain révisée en hausse à 4,2% au 2e trimestre

28/08/14 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Trends-Tendances

La croissance économique aux Etats-Unis a été révisée en hausse au deuxième trimestre confirmant un solide rebond après l'hiver rigoureux, selon la deuxième estimation du département du Commerce publiée jeudi.

La croissance du PIB américain révisée en hausse à 4,2% au 2e trimestre

© EPA

Le produit intérieur brut (PIB) américain a progressé de 4,2% en rythme annualisé d'avril à juin, après avoir reculé de 2,1% au premier trimestre en raison des conditions climatiques difficiles. C'est 0,2 point de pourcentage de plus que la première estimation, une augmentation notamment due à des investissements plus importants de la part des entreprises et à une meilleure tenue du commerce extérieur. La prévision médiane des analystes était un rebond conforme à la première estimation (4%).

"La hausse des investissements non-résidentiels a été plus forte qu'anticipé (+8,4% contre +5,5%)", note le ministère. Au premier trimestre, elle n'était que de 1,6%.

Le repli du déficit commercial américain en juin a également amélioré la contribution du commerce extérieur au PIB, les exportations ayant progressé de 10,1% sur le 2e trimestre au lieu de +9,5% précédemment estimé. Le solde commercial, même s'il reste déficitaire, a donc enlevé moins de point de croissance au PIB (0,43 point au lieu de 0,61 point lors de la première estimation).
"Globalement le tableau d'ensemble de la croissance économique demeure le même" entre les deux estimations, relève le ministère.

En augmentant de 2,5%, les dépenses de consommation ont ajouté 1,69 point à la croissance. Les consommateurs américains ont notamment fortement investi dans les biens durables (d'une durée de vie de plus de trois ans) qui affichent un bond de 14,3%, un sommet depuis le troisième trimestre 2009. Les dépenses publiques ont finalement progressé de 1,4%, tirées par une hausse des dépenses des gouvernements des Etats et des collectivités locales (+2,9%) alors que l'Etat fédéral a encore une fois réduit ses dépenses (-0,9%).

La demande intérieure finale, qui calcule le PIB sans la part des stocks, a progressé de 2,8% au deuxième trimestre après un recul de 1% au premier.

Le ministère du Commerce publiera une troisième estimation du PIB au 2e trimestre le 26 septembre prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires