Education : fonds à 45 millions cherche start-up

13/06/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:57
Du Trends-Tendances du 14/06/18

Actif depuis fin 2017, le fonds français Educapital a été fondé par une pionnière française du Web et financé par de prestigieux actionnaires. Fort de 45 millions d'euros, Educapital entend accélérer la mutation de l'apprentissage à l'heure du numérique. Et pas seulement en France : Educapital regarde aussi ce qui se fait en Belgique comme dans le reste de l'Europe.

"Rien n'a changé à l'école depuis la période de Jules Ferry... sauf peut-être la couleur du tableau qui est passée du noir au blanc. " Marie-Christine Levet, pionnière de l'Internet français et partenaire du fonds d'investissement Educapital, n'est pas tendre avec l'école alors que " 65 % des élèves feront demain un métier qui n'existe pas encore ". Elle constate, par ailleurs qu'il s'agit de " l'un des derniers secteurs à ne pas être passé au numérique ". " Au fil des ans, on a vu tous les secteurs se faire disrupter par les technologies numériques, commente-t-elle. De la presse à la finance en passant par le transport. L'un des derniers domaines à y passer, c'est bien l'éducation. " L'impact des nouvelles technologies sur les industries traditionnelles, Marie-Christine Levet le maîtrise plutôt bien puisqu'elle est active dans l'Internet depuis les premiers jours du Web en France. Elle a notamment dirigé un moteur de recherche Internet (Lycos), un fournisseur d'accès (Club-Internet) et un groupe de presse spécialisé en pleine période de transformation numérique de la presse ( lire l'encadré "Pionnière du Web français").
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires