Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/08/10 à 08:31 - Mise à jour à 08:31

L'or ne va pas mordre la poussière.

L'or est en train de baisser ! Hier encore, l'once d'or ne cotait plus que 1.167 dollars.

Si ce chiffre ne vous dit rien, cela veut simplement dire, que l'or a dégringolé de 7,4 % en dollars en un mois. En euros, c'est encore pire : la lettre d'information boursière Money Week a calculé que la baisse est de 12 %.

D'où la question des investisseurs de la dernière minute : on m'a dit partout qu'il fallait investir dans l'or et voilà qu'aujourd'hui, je me retrouve perdant. Question subsidiaire, l'or peut-il encore dégringoler après ce mauvais mois de juillet ? Autant de questions posées avec un air dépité, voire catastrophé...

Première réponse des spécialistes : l'or a été le placement de l'année 2010 - entre le 1er janvier et la fin juin, il a grimpé de 20 % en euros, aucun actif financier n'a fait aussi bien.

Si l'or a battu tous les autres placements, c'est pour une raison simple : les investisseurs ont peur - ils ont eu peur d'une crise de la dette en Europe et ils ont l'impression que la plupart des monnaies vont se lancer dans des dévaluations et donc qu'elles vont fondre de valeur.

Autant d'éléments qui ont porté à la hausse l'or. Sans compter que les investisseurs particuliers ont pu le faire très facilement via des instruments financiers cotés en Bourse et qui répliquent l'évolution du cours de l'or.

Deuxième réponse : l'or pour beaucoup de spécialistes ne va pas mordre la poussière. Pour eux, la baisse actuelle, n'est qu'une pause , des sortes de vacances en quelque sorte.

Pourquoi restent-ils optimistes ? Primo, parce que depuis la hausse continue de l'or, çàd depuis l'année 2001, l'or n'a pas connue une seule année civile en recul. Deuxio : l'or ne s'est pas seulement apprécié via-à-vis du dollar, ce qui était la tradition quand le dollar allait mal - non, il s'est apprécié à l'égard de toutes les monnaies - et donc aucune de ces monnaies n'a été une valeur refuge, c'est l'or qui a joué ce rôle.

Tertio : ces spécialistes pensent que les gros problèmes sont encore devant nous et que face à ces problèmes, l'or pourrait connaitre un accès de fièvre - et donc, pour eux, la baisse actuelle de l'or, est une bonne occasion de rentrer dans un marché haussier à bon compte. Mais bon, comme je le dis souvent sur cette antenne, la Bourse n'est pas une science, sinon tous les mathématiciens seraient milliardaires. Il s'agit plus modestement de raisonnement sans garantie finale et donc à prendre ou à... laisser

Nos partenaires