Maison connectée: l'occasion (déjà) manquée des opérateurs ?

12/06/14 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Trends-Tendances

Apple vient d'annoncer aux développeurs ses projets dans la maison connectée. Son objectif est d'imposer un standard dans cet univers en ébullition totale. De quoi déranger les opérateurs télécoms qui aimeraient bien, eux aussi, se créer une place sur ce créneau.

Maison connectée: l'occasion (déjà) manquée des opérateurs ?

© Belga

Les annonces pleuvent du côté de chez Apple, qui avait besoin de rassurer les investisseurs sur ses capacités à innover et à se renouveler. Après la confirmation de l'achat du fabricant de casques Beats Electronics, Tim Cook a dévoilé une série de nouveautés dans l'univers de la santé et de la maison connectées.

De fait, avec HomeKit, Apple ambitionne de mettre au point un centre de contrôle pour l'ensemble des objets connectés de la maison. On le sait, le marché des objets connectés est en plein boom, boosté par la miniaturisation, le perfectionnement et la diminution des prix des capteurs. Ceux-ci s'embarquent partout : du thermostat au frigo en passant par les ampoules ou les serrures. Plus aucun objet n'y échappe. Apple avait déjà mis un pied sur ce créneau, notamment avec l'ampoule Philips Hue qui permet de régler la couleur et l'intensité de la lumière depuis un iPhone ou un iPad.

Désormais, la firme de Cupertino veut passer à la vitesse supérieure : elle va nouer plus de partenariats avec des constructeurs et va certifier certains de leurs produits pour fonctionner avec une interface créée par Apple. Le tout relié à son mécanisme de reconnaissance vocale Siri pour commander vocalement et à distance l'allumage de son living, par exemple. Apple réagit, ainsi, à l'avancée de Google sur le créneau porteur de la maison connectée. On se souvient, en effet, que le géant de la recherche a racheté le spécialiste des objets connectés Nest en janvier pour 3,2 milliards de dollars.

Mais les opérateurs télécoms pourraient aussi être ennuyés. Ils ont déjà tous (ou presque) commercialisé des services ou en ont dans les cartons. Belgacom, par exemple, pousse régulièrement ses services Home Control ou Home View permettant de contrôler via caméra ce qui se passe chez soi et d'être informé (par SMS) en cas d'intrusion ou d'incendie. Ceci moyennant l'achat d'un pack et d'un abonnement (5 ou 10 euros par mois). Un bon moyen d'augmenter les revenus moyens en provenance de chaque abonné.

En France, SFR a dévoilé sa Box Home en mai dernier. Celle-ci inclut détecteur de fumée, détecteur de mouvement, caméra, etc. L'opérateur propose des abonnements de 9 à 19 euros, selon les services sélectionnés. "La box, ou le modem, devient le nouveau sésame du foyer et les opérateurs peuvent prendre une place sur ce marché", confirme un consultant télécom.

Seul hic : les projets d'Apple pourraient bien court-circuiter partiellement les plans des opérateurs. Car l'utilisateur aura, certes, toujours besoin de son abonnement internet et (éventuellement) de sa 3G. Mais, il pourrait aisément se passer des abonnements supplémentaires pour leur préférer des solutions web proposées par Apple, ou les autres...

CHRISTOPHE CHARLOT

Nos partenaires